Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Articles avec #traduction fabrice pointeau

Nebraska* : sur Mauvaise étoile de RJ Ellory - une lecture de Stéphane

17 Octobre 2013, 12:40pm

Publié par Seren Dipity

Le dernier Ellory va à 200 à l'heure sur l'I-10, l'interstate qui va de la Californie à la Floride. Sur cette route, les rencontres, parfois éphémères, vont s'enchainer. Les meurtres aussi. Des agressions brutales, au gré du hasard et de la mauvaise chance...

Lire la suite

Don't let me down : sur Conséquences de Darren Williams - une lecture critique de Stéphane

6 Décembre 2012, 15:28pm

Publié par Seren Dipity

Malgré une lecture coupée en deux par mon séjour incroyable au Bénin, (j'ai été assez fou pour penser que j'aurais le temps de lire, j'avais même emporter deux bouquins!), Conséquences ( Angel Rock , en vo) fut une lecture marquante. Pub lié en 2002 en...

Lire la suite

Open up a beer... and play video games : sur Video Games de DB Weiss - une lecture critique de Jérémy

24 Novembre 2012, 13:31pm

Publié par Seren Dipity

« 1991 : Génération X, de Douglas Coupland 1995 : Haute fidélité, de Nick Hornby 2011 : Video Games, de D.B. Weiss, le roman culte de la génération jeux vidéo. » Voilà l’accroche que nous propose les éditions Sonatine pour ce livre, et pour ma part il...

Lire la suite

L'homme de sang : sur L'Invisible de Robert Pobi - une lecture critique de Stéphane

2 Juin 2012, 22:33pm

Publié par Seren Dipity

C'est la dernière sensation Sonatine! Robert Pobi est traduit pour la première fois en France (par l'excellent et prolifique Fabrice Pointeau) et L'Invisible ( Bloodman en vo) nous permet de découvrir un auteur sacrément efficace. Trois autres romans...

Lire la suite

Go West! * : sur Clandestin de Philip Caputo - une lecture critique de Stéphane

1 Avril 2012, 15:36pm

Publié par Seren Dipity

Et si le Grand Roman Américain, c'était ça? Caputo et Clandestin (Crossers) plutôt que Franzen et Freedom ? Ou alors, à chaque année son GAN**, 2012, pour moi sera l'année Caputo. Des tours du World Trade Center à la Frontière du Mexique et de l'Arizona,...

Lire la suite

It's hard to be a saint in the city* : sur Les Anges de New York de RJ Ellory - une lecture critique de Stéphane

16 Mars 2012, 23:18pm

Publié par Seren Dipity

Frank Parrish écoute Tom Waits, Gil Scott Heron et cite volontiers Jackson Browne. Il aime aussi Bukowsky et "connait son Cormac McCarthy". Des artistes qui composent assez bien le personnage. "La picole ne nous définit pas, ma petite dame, elle ne fait...

Lire la suite