Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Articles avec #litterature canadienne

Shotgun down the avalanche* : sur Balistique de D.W Wilson - une lecture critique de Gaëlig

29 Mars 2015, 15:30pm

Publié par Seren Dipity

"J'ai caressé une cicatrice sur ma joue, à peu près aussi longue qu'un canif et je me suis interrogé un instant sur les morts et les disparus." "Si je devais mettre le doigt sur l'instant où tout a Commencé avec un C majuscule, l'été où le passé de ma...

Lire la suite

A Love bizarre* : sur La femme d'un homme de A.S.A. Harrison - une lecture critique de Stéphane

8 Décembre 2014, 10:00am

Publié par Seren Dipity

Pendant mon écoute du livre The Silent wife traduit La Femme d'un homme , par Audrey Coussy (traductrice de l'excellent Richard Milward chez Asphalte), je me suis demandé si A.S.A. Harrison cachait un homme ou une femme. Cette question existentielle peut...

Lire la suite

Up where we belong* : sur Dans le grand cercle du monde de Joseph Boyden - une lecture critique de Stéphane

5 Mai 2014, 09:00am

Publié par Seren Dipity

Après deux formidables romans ( Le Chemin des âmes** et, sa suite, Les Saisons de la solitude ) qui lui ont valu prix et reconnaissance, Joseph Boyden revient avec une épopée d'une rare ambition. Dans le grand cercle du monde , The Oranda , magnifiquement...

Lire la suite

Hells bells* : sur Rédemption de Matt Lennox - une lecture critique de Stéphane

1 Avril 2014, 09:00am

Publié par Seren Dipity

Sorti en conditionnelle, Leland King revient dans sa ville natale, dans l'Ontario, après dix-sept ans de prison, pour un crime que personne n'évoque mais dont beaucoup se souviennent. Sa mère est mourante. Lee est revenu pour être auprès d'elle, et pour...

Lire la suite

Hello, goodbye : sur La table des Autres de Michael Ondaatje - une lecture critique d'Alexandre

17 Septembre 2012, 13:57pm

Publié par Seren Dipity

« Et quoiqu'il ait existé un paquebot nommé Oronsay (il y en a eut plusieurs Oronsay), le navire dans le roman est un produit de l'imagination. » C'est en partie une question d'immigration. Il y a un navire. Un navire qui quitte Colombo en 1954. Des stewards...

Lire la suite

Brave new world/ Le Meilleur des mondes : sur Room d'Emma Donoghue - une lecture critique de Stéphane et Nicolas

8 Septembre 2011, 14:04pm

Publié par Seren Dipity

Jusqu'à maintenant, c'est le roman le plus bouleversant que j'ai lu de la rentrée. C'est aussi le livre qui a provoqué une secousse existentielle : suis-je en train de devenir un lecteur-auditeur plus qu'un lecteur-manuel? Oui, je sais, je relis la phrase...

Lire la suite

A dos d'ane : sur Béatrice et Virgile de Yann Martel - une lecture critique de Stéphane

30 Novembre 2010, 23:08pm

Publié par Seren Dipity

Il est l'auteur de l'un des grands succès des années 00. Un roman qui avait fait embarquer des lecteurs au "fond de l'inconnu pour trouver du nouveau", comme disait le poète. Le monde entier et quelques animaux l'attendaient pour son nouveau roman. Et...

Lire la suite

Ice cream de tous les dieux! part 2 : sur Mon Vieux et moi de Pierre Gagnon - une lecture critique de Stéphane

12 Novembre 2010, 21:30pm

Publié par Seren Dipity

En écho à l'article sur le doux vent glacial venu du Québec ( ici ), voici l'autre surprise québécoise de la rentrée : Pierre Gagnon, Mon Vieux et moi (Editions Autrement) Et, en fait, le titre de cet article devrait être ice cream de tous les vieux......

Lire la suite

Ice cream de tous les dieux! : sur Le Froid modifie la trajectoire des poissons de Szalowski - une lecture critique de Stéphane

4 Septembre 2010, 08:00am

Publié par Seren Dipity

Le Froid Modifie la Trajectoire des Poissons par Pierre Szalowski, Ed Héloïse D' Ormesson. Amis libraires, vous êtes sauvés!!! Chaque fois qu'un client vous demandera un livre qui fait du bien, chaque fois que vous serez sollicités pour une personne qui...

Lire la suite

Montreal airport : sur Comme si de rien n'était de Maxime Collins - une lecture critique de Lucie

30 Mai 2010, 21:30pm

Publié par Seren Dipity

Aujourd'hui on ne fait que nous parler de réseaux sociaux, d'amitiés qui se numérisent à tours de bras et de contacts via internet, et bien, là, j'ai redécouvert les vraies valeurs de l'amitié avec le premier roman de Maxime Collins, Comme si de rien...

Lire la suite

1 2 > >>