Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Articles avec #litterature americaine

Growin' up* : sur Canada de Richard Ford - une lecture de Stéphane & Jean-Philippe

3 Octobre 2013, 14:46pm

Publié par Seren Dipity

Notre patience avec le travail lent et minutieux de Richard Ford est toujours récompensée. Cinq ans après son précédent roman, il revient avec Canada , tournant le dos à Frank Bascombe, le personnage clé de la grande trilogie ( Un Week-end dans le Michigan,...

Lire la suite

Two hearts* : Esprit d'hiver de Laura Kasischke - une lecture critique de Gaëlig, Pierre & Stéphane

9 Septembre 2013, 14:28pm

Publié par Seren Dipity

A mon avis, Esprit d’hiver n’est pas le plus grand roman de Laura Kasischke qui avait signé des romans incroyables ces dernières années avec A moi pour toujours, En un monde parfait (ICI) et surtout le dernier Les revenants (ICI). Avec Esprit d’hiver...

Lire la suite

New York city serenade* : sur Taxi Driver de Richard Elman - une lecture critique de Stéphane

3 Septembre 2013, 08:10am

Publié par Seren Dipity

La plus chouette couverture de la rentrée, c'est lui : Une sérénade, alors? Un peu de ça, oui. Un chant en l'honneur de quelqu 'un ou pour séduire quelqu'un, en soirée. Bon, c'est Taxi Driver , donc allons-y pour une variante : l'élégie crépusculaire....

Lire la suite

Rocky ground* : sur Animaux solitaires de Bruce Holbert - une lecture critique de Stéphane

26 Août 2013, 14:28pm

Publié par Seren Dipity

La rentrée littéraire a débuté avec un western crépusculaire. Ca a débuté exactement comme ça : "Même au temps de Russell Strawl, il y avait dans l'Ouest ce mythe de l'homme fort qui parle peu. L'inverse était plus proche de la réalité. La géographie...

Lire la suite

Les jeux sont faits : sur Les Joueurs de Stewart O'Nan - une lecture critique de Stéphane

29 Juin 2013, 09:17am

Publié par Seren Dipity

Commençons par le commencement, le titre : Les Joueurs , dans la traduction de Nicolas Richard -encore lui!* The Odds - A Love story , dans la version originale. So what?, me demanderez-vous. The Odds , on les retrouve au début de chaque chapitre , "Chances...

Lire la suite

"Pas de boogie-woogie avant vos prières du soir" : sur Ceux qui nous ont offensés de Cody McFadyen - une lecture critique d'Arnaud

26 Juin 2013, 11:40am

Publié par Seren Dipity

Dans les précédentes enquêtes, Smoky, agente spéciale du FBI, avait déjà bien morflé. Il suffit de relire Shadowman et La mort en face (Robert Laffont ou Pocket en poche) pour savoir comment au-delà de la difficulté des enquêtes respectives, elle a été...

Lire la suite

Catching fish in the darkness : sur La Constellation du chien de Peter Heller - une lecture critique de Stéphane

23 Juin 2013, 14:19pm

Publié par Seren Dipity

Un de plus*? Encore un autre roman de tendance eschatologique (relisez bien, je ne parle pas de 50 Nuances)? Ca débute comme ça : "Je laisse tourner la Bête, je garde des réserves d'Avgas 100, j'anticipe les attaques. Je ne suis pas si vieux, je ne suis...

Lire la suite

La 23ème preuve : sur Le Cinquième témoin de Michael Connelly - une lecture critique de Stéphane

8 Juin 2013, 08:37am

Publié par Seren Dipity

Sauf erreur, c'est le 23ème roman de Connelly en 21 ans. D'impressionnant, le palmarès peut devenir suspect. Naan? Ouais, bah moi je trouve ça suspect... ce qui est, c'est vrai, un peu con : est-ce que la rapidité avec laquelle les Beatles sortaient des...

Lire la suite

"M'boui!" : sur Le Linguiste était presque parfait de David Carkeet - une lecture critique de Stéphane

1 Juin 2013, 08:52am

Publié par Seren Dipity

Dans le roman policier, un lapsus peut coûter une vie ou permettre la résolution d'une enquête. Une parole peut être un mobile : de blessante elle devient létale. Mais la langue peut-elle tuer, vraiment? Peut-elle résoudre une enquête, seule? Et à quoi...

Lire la suite

A hard day's night : sur Coyote crossing de Victor Gischler - une lecture critique de Stéphane

29 Mai 2013, 08:37am

Publié par Seren Dipity

Ca pourrait s'intituler Nuit d'enfer à Bouseville, Un Grateux chez les Mafieux, Du Redbull et des Rednecks. Bref, ça pourrait être un film de Tarantino. Ca débute terriblement bien, comme ça : "Je simulai une toux et recouvris ma bouche de la main pour...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>