Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Articles avec #litterature americaine

67, annéer érotique : sur Invisible de Paul Auster - une lecture critique de Stéphane

26 Mars 2010, 23:32pm

Publié par Seren Dipity

Il aura fallu attendre toutes ces années, il aura fallu lire toutes ces pages pour que, enfin, un sein (se) pointe chez Paul Auster. Evidemment cela n'empêche pas l'auteur de faire parti de ceux que j'aime (comme quoi tous ceux qui font de moi un pervers...

Lire la suite

Luke je suis ton père! : sur Les Monstres de Templeton de Lauren Groff - une lecture critique d'Arnaud

3 Mars 2010, 07:55am

Publié par Seren Dipity

Les Monstres de Templeton de Lauren Groff (Ed. 10/18) Remarquable premier roman, Les Monstres de Templeton de l' américaine Lauren Groff, est à la fois un roman d'initiation, d'enquête familiale et disons-le parfois d'humour, tout ce qui est nécessaire...

Lire la suite

Une p'tite faim? : sur Eat the document de Dana Spiotta - une lecture critique de Jean-Philippe

22 Février 2010, 22:27pm

Publié par Seren Dipity

Eat the document, Dana Spiotta (Ed. Actes Sud) Tout simplement mon coup de cœur de ce début d’année. Dans les années soixante dix Mary Whitaker est contrainte de fuir et de changer d’identité suite à une action militante anti-guerre du Vietnam qui a mal...

Lire la suite

Rock'n'roll altitude : sur Toujours plus vite de Luke Davies - une lecture critique d'Arnau

8 Février 2010, 13:00pm

Publié par Seren Dipity

Toujours Plus Vite, Luke Davies (Ed. Héloïse D'ormesson) Après le culte-presque-à-la-hauteur-de-Selby-pas-tout-à-fait-mais-bon-presque Candy, qui ressort cette semaine à 10 euros en grand format (quoi? ça fait trop publicitaire???) voici le nouveau Luke...

Lire la suite

Holden orphelin : sur J.D. Salinger

28 Janvier 2010, 20:49pm

Publié par Seren Dipity

Aujourd'hui, Salinger est mort. Ou peut-être hier. On fête Camus cette année. Fêtera-t-on Salinger dans 50 ans? ********** Un roman et trois receuils de nouvelles. Il vivait reclus dans une maison en bois dans le New Hampshire. Il n'a rien publié depuis...

Lire la suite

The call of the wild : sur Sukkwan Island de David Van et Into the Wild de Jon Krakauer - une lecture critique de Stéphane

23 Janvier 2010, 14:08pm

Publié par Seren Dipity

Lorsque j'ai écrit à Franck pour obtenir son Top10, il m'a dit d'attendre...que là, tout de suite, il était en pleine lecture d'un livre super, une "tuerie"... J'étais intrigué. Et le lendemain, il m'a envoyé son classement et a soulagé ma curiosité....

Lire la suite

Au loup !!! : sur Mouton de Richard Morgiève et Un peti boulot de Ian Levison - une lecture critique de Stéphane

20 Janvier 2010, 22:00pm

Publié par Seren Dipity

Michel Mouton est un brave type. Fait bien son travail, vit dans un beau pavillon neuf dans la résidence new age "At Home", paie ses factures, aime son prochain. Bref, il est Michel Mouton. Comme tous les autres Michel Mouton qui se respectent. Jusqu'au...

Lire la suite

Guerre et paix : sur Paix de Richard Bausch et World War Z de Max Brooks - une lecture critique de Stéphane

19 Janvier 2010, 20:51pm

Publié par Seren Dipity

Faut avouer que la rencontre est assez improbable. Bausch et Brooks. Comme le rappelait Italo Calvino c'est l'incongruité de l'ordre alphabétique d'une bibliothèque qui provoque parfois des découvertes incroyables et serendipitous à souhait. D'un côté...

Lire la suite

Du polar? Pas si sûr! : sur Un pied au paradis de Ron Rash et Personne Bouge de Denis Johnson - une lecture critique de Stéphane

29 Novembre 2009, 14:00pm

Publié par Seren Dipity

C'est un premier roman mais l'auteur est déjà poète et nouvelliste (deux genres qui obligent à peser les mots), ça promet. Et ça tient ses promesses. Ron Rash, Un pied au paradis, éditions du Masque (One foot in Eden (2002), traduit par Isabelle Reinharez)...

Lire la suite

In & out : sur Exit le fantôme de Philip Roth - une lecture critique de Gaëlig

9 Octobre 2009, 22:00pm

Publié par Seren Dipity

Le dernier Philip Roth, Exit le Fantôme (Ed. Gallimard) met en scène pour la 9ème et dernière fois Nathan Zuckerman, l’alter ego de Philip Roth. Autant dire que ça ne va pas être gai. (Et pourtant, ce n’est pas le livre le plus triste de Roth : Un Homme...

Lire la suite

<< < 10 20 21 > >>