Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Articles avec #litterature africaine

Bondavanaland : sur Congo Inc. d'In Koli Jean Bofane - une lecture critique de Pierre

17 Juin 2014, 22:31pm

Publié par Seren Dipity

Isookonga, jeune homme Ekonda, qui vit dans la forêt, avec son vielle oncle. Depuis la mise en place des antennes relais sur le territoire et grâce à une connexion à Internet, il ne rêve que de mondialisation. Il affronte ses ennemis sur le net à travers...

Lire la suite

Debouts* : sur Murambi, le livre des ossements de Boubacar Boris Diop et La Fantaisie des Dieux de Patrick de Saint-Exupéry et Hippolyte- une lecture critique de Stéphane

12 Avril 2014, 08:31am

Publié par Seren Dipity

Après Réparer les vivants , deux livres me sont tombés des mains. Pas des mauvais livres mais leur légèreté m'ennuyait. J'ai pensé à lire un autre roman de Maylis de Kerangal ( Corniche Kennedy ) pour rester sous le charme... mais un titre, commandé quelques...

Lire la suite

Jungleland* : sur Un Monde beau, fou et cruel de Troy Blacklaws - une lecture/critique de Cornélia

8 Septembre 2013, 12:03pm

Publié par Seren Dipity

Afrique du Sud, Le Cap et la frontière du Nord, de nos jours. Un jeune homme "coloured" (ni noir ni blanc) après l'abandon de ces études de poésie se retrouve sur un marché à vendre de l'artisanat aux touristes pour le compte de son père, un caïd opportuniste...

Lire la suite

Une valse à 3 temps : sur A la trace de Deon Meyer - une lecture critique d'Arnaud

27 Février 2012, 18:25pm

Publié par Seren Dipity

D'habitude, Deon MEYER, auteur Sud-africain (on le rappelle sans cesse, parce qu'il n'y en a pas 50 autres connus en France) nous prend au piège de ses livres, avec une énergie et un rythme qui nous empêchent d'oublier l'enquête en cours ou le personnage...

Lire la suite

Last exit to Sea Point : sur 13 cents de Sello Duiker - une lecture critique de Stéphane

7 Décembre 2010, 08:00am

Publié par Seren Dipity

Il faisait partie de la jeune génération des écrivains africains. Il s'est suicidé à l'âge de 31 ans. L'ouverture du roman rappelle évidemment tous les romans (et dieu sait s'ils sont nombreux) qui introduisent immédiatement le héros par son (pré)nom...

Lire la suite

L'été sera chaud : sur Hypothermie d'Arnaldur Indridason et 13 Heures de Deon Meyer - une lecture critique de Dorothée

17 Août 2010, 20:00pm

Publié par Seren Dipity

C’est bientôt la rentrée littéraire : 701 titres, des grands noms, les mêmes tous les ans (Nothomb, Houellebecq…), des premiers romans à foison…Et plus de place sur l’étagère du libraire. Alors les titres du début de l’année disparaissent. En attendant......

Lire la suite