Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Y viva Espana ! : sur Paracuellos et Barrio de Carlos Gimenez

8 Mai 2011, 10:20am

Publié par Seren Dipity

PARACUELLOSbarrio-2.jpg
BARRIO

par Carlos Gimenez

Editions Fluide Glacial

Enfin un peu de BD dans cette chronique!
Fluide Glacial a eu l'excellente idée de rééditer l'année dernière PARACUELLOS en intégrale et de poursuivre, cette année, avec BARRIO.
Deux oeuvres-témoignages, parues à l'époque en épisodes dans le magazine Fluide Glacial (Umour et Bandessinées).
Cet ensemble d'historiettes est issu des souvenirs de Carlos Gimenez lui-même ou d 'histoires de la même époque qu'on lui a rapportées.
La première intégrale PARACUELLOS raconte comment des milliers d'enfants, privés de parents dans l'Espagne d'après-guerre (civile et mondiale) se retrouvent des "institutions" catholiques, bienveillantes, dépendantes de la politique franquiste, dans lesquelles règnent la terreur, la malnutrition, l'autorité implacable des dirigeants (souvent prêtres) et la bondieuserie.
barrio.jpgUn état des lieux incroyable des effets secondaires et néfastes d'une guerre, d'une politique, d'une mentalité qu'on essaie de maintenir envers et contre tout.
BARRIO est simplement la suite de PARACUELLOS, avec un gosse parmi tant d'autres qui sort de l'institution, rejoint sa famille (père décédé, mère malade, frères au travail...) et doit travailler très jeune pour aider la famille et vivre la fin de son enfance et son adolescence, dans le quartier ("quartier" étant la traduction de "barrio") avec ses aventures, ses deceptions et ses drames.
Avec le recul difficile d'imaginer cette série BD, loin d'être loufoque, dans le magazine Fluide Glacial, et pourtant, de la cruauté de cette société, Gimenez arrive à nous tirer des larmes de joie, dont on se serait bien passé, tant le ratio larmes de joie/larmes tout court est infime.
A découvrir ou RE-découvrir (pour les plus anciens) en espérant que les autres BD de Gimenez suivent (car elles sont nombreuses) et foi d'ado que j'étais dans les années 80, elles valent le coup comme ces deux intégrales.

A noter les quatrièmes de couv' ecrites par Gotlib (fan et traducteur de la première heure) qui sont à la hauteur du maître Marcel et de son protégé Carlos GIMENEZ, par leur justesse et leur efficacité!

 

Signé Arnaud.

Commenter cet article