Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Voyage au bout... : sur Jusqu'à la folie de Jesse Kellerman - une lecture critique de Stéphane

6 Novembre 2011, 21:01pm

Publié par Seren Dipity

Les Visages publié chez Sonatine a révélé un auteur brillant mais pas sorti de nulle part : il est le fils de Jonathan et Faye Kellerman, deux superstars du thriller aux Etats Unis. 9782848931012.jpg

Les Visages n'est pas son premier roman mais son troisième, Jusqu'à la folie est son second (le débat sur le deuxième-moins-bon roman n'a donc pas de sens). Ce n'est tout de même pas de ma faute si, en quittant Sonatine, Jesse Kellerman est moins bon, hein?!?

Jonah Stem est dans la dernière ligne droite de sa formation de médecin (un carabin donc, d'où le titre de l'article, clin d'oeil à Bardamu - mais aucune comparaison avec l'oeuvre de Céline, même si le roman de Kellerman est une bonne plongée dans la nuit de son héros.)

Une nuit de garde éprouvante, en pause, il sort et tombe sur une agression : il sauve une femme et tue accidentellement un homme. Dans les jours qui suivent, il devient en même temps un héros, un accusé (la famille de l'agresseur victime porte plainte) et l'ami puis l'amant de la fille sauvée... Eve Gones. Très vite, leur relation prend un tour assez particulier...

Malgré des qualités certaines, Jesse Kellerman n'hésite pas à fouiller ses personnages, et en particulier Jonah Stem et ses avancées dans ses études de médecine, et cela toujours avec un style vif et précis, Jusqu'à la folie n'a pas la tension qui faisait le plaisir de lecture de Les Visages. La fin n'est pas complètement imprévisible  non plus... C'est pas la première histoire de bunny-boiler!

 

Signé Stéphane

Jusqu'à la folie, Trouble, traduit par Julie Sibony est publié aux Editions des 2 Terres.

Commenter cet article