Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Traduttore, traditore... trader! : sur C'était pas ma faute de Kristof Magnusson - une lecture critique de Stéphane

26 Août 2011, 22:08pm

Publié par Seren Dipity

Quel roman étonnant!  Avouons que tenir en haleine le lecteur, ça n'était pas gagner : avec une histoire d'écrivain qui n'écrit plus, de traductrice qui ne traduit plus, et surtout avec un trader qui trade comme un fou, Kristof Magnusson s'en sort avec brio. Et humour.

Eh oui, de l'humour et une mise en scène démoniaque de ce trio infernal. c-etait-pas-ma-faute.jpg

Meike est traductrice d'un prestigieux auteur américain qui connait un succès mondial, Henry LaMarck. Mais l'écrivain n'écrit plus depuis des mois, incapable de commencer son grand roman sur le 11 septembre. L'inspiration semble venir lorsqu'il voit la photo d'un trader, Jasper récemment promu à la salle des opérateurs du marché. Il se lance à sa recherche. Meike quitte l'Allemagne bien décidée à rencontrer, enfin, LaMarck et récupérer son travail. A Chicago, elle rencontre Jasper qui tombe amoureux mais ne réussit qu'à l'ennuyer. Ces trois-là vont se courir après...

Si vous vous demandiez comment Kerviel et les autres traders s'amusent à jouer avec le pognon, voilà la réponse!

"Pour Alex, j'étais encore l'un de ces braves employés qui exécutaient les commandes des clients. Un livreur qui allait chercher les huîtres au marché de gros sur demande des restaurants. Sauf que depuis quelques jours, j'achetais que personne n'avait commandées. Et les ouvrais ensuite en cachette, dans l'espoir d'y trouver une perle avec laquelle j'aurais pu payer mes dettes."

La traduction est assurée par Gaëlle Guicheney. 

 

Signé Stéphane

Commenter cet article