SERENDIPITY

Back in the USSR* : sur La Nuit tombée d'Antoine Choplin - une lecture critique de Gaëlig

4 Septembre 2012, 12:38pm

Publié par Seren Dipity

Je dois dire qu’après avoir lu un livre comme Karoo de Steve Tesich (Editions Monsieur Toussaint Louverture) [lisez ICI],  il est difficile de trouver un livre qui nous procure un aussi grand plaisir de lecture. Même parmi tous ces livres de la Rentrée Littéraire qui commence à emplir nos rayons.

Mais, puisqu’il ne faut jamais désespérer, quelques perles rares pointent le bout de leurs nez. Ouf !

Pour commencer, je vous parlerai du dernier livre de

Antoine Choplin : La nuit tombée

aux (belles) éditions La fosse aux Ours.

CVT La-nuit-tombee 2455

 

Après Apnées  en 2009 et  Le Héron de Guernica  en 2011, qui étaient tous deux de très bons romans, Antoine Choplin continue de me charmer par sa langue et ses histoires.

Ici, c’est le monde délabré de la région de Tchernobyl qu’il décrit avec les yeux d’un personnage très attachant (comme il sait si bien le faire) : Gouri.

Celui-ci veut revenir dans son quartier qu’il avait dû quitter précipitamment après la catastrophe  nucléaire de 1986. Il veut revoir sa maison et y récupérer un objet qui lui est cher.

Sur sa route, il s’arrête chez des amis qui ont été contraints de rester autour de cette ville fatôme, de respirer son air et d’en payer les conséquences.

Un roman sombre mais, comme toujours, empli de poésie et d’humanité. Un roman court et doux qui parle simplement de l’attachement à sa terre, des malheurs qu’engendre le nucléaire, de l’amitié aussi.

Je vous le recommande fortement.

D’autres coups de cœur suivront. Parce que nous avons confiance en la littérature d’aujourd’hui.

 

Signé Gaélig

____________________

* Puisque Gaélig ne m'a pas donné de titre avec son papier, je continue mon pari : trouver un titre des Beatles pour chaque article de la rentrée.

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog