Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Mother* : sur La femme de nos vies de Didier van Cauwelaert - une lecture critique de Pierre

18 Avril 2013, 08:30am

Publié par Seren Dipity

 
Tout commence par la visite du professeur David Rosfeld à une vielle dame en train de mourir à l'hôpital de Hademar. Ce n'est pas une vielle dame comme les autres, c'est Ilsa Schaffner qui était officier des9782226246868FS services scientifiques de la Werhmacht; c’est elle qui l'a sauvé.
Il rencontre la petite fille d'Ilsa et commence à lui raconter son incroyable vie.
C’est l'histoire d'un enfant pas très doué, qui ne parlait qu'aux animaux, envoyé en hôpital psychiatrique pour causes de prétendues déficiences; il y rencontre David,  enfant juif surdoué placé la dans le cadre du Hplan consistant à rassembler et former la future élite du III Reich. C’est Ilsa Schaffner, chargée du recrutement qui prend en charge ces « surdoués ».
Comment un simple vacher devient un professeur de renommée internationale, assistant de cinq grandes figures de la sciences y compris Einstein… Je ne vous dévoile pas le reste de l'histoire.
 
Les personnages principaux:
Jurgen Bolt, enfant, autiste léger, vendu par ses parents « dans le cadre de la politique d'épuration du cheptel humain », en clair sous le III Reich : destiné à une mort certaine.
David Rosfeld, enfant surdoué au QI de 180, sélectionné pour participer au Hplan.
Yael Rosfeld, la mère de David, spécialiste de la fission nucléaire, assassiné devant son fils « parce que la vente des glaces était aussi interdite aux juifs »
Ilsa Schaffner, la chienne d'Helm, la femme qui travaillait sur le Projet Hplan, considérée comme un monstre après la guerre.
Marianne Le bret, avocate vivant à Morlaix, petite fille d'Ilsa Schaffner, rattrapé par le passé « nazi » de sa grand mère.
 
A mon humble avis:
Bravo M. Cauwelaert. Que dire face un petit bijou pareil? Evidemment que c'est un superbe roman, avec une histoire réellement forte. Le style déroutant de la narration vous prend tout de suite. Vraiment un bon livre, qui se lit d'une traite.
 
Signé Pierre.
________________
* Lennon et son cri primal ICI

Commenter cet article