Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Dans la famille Harry, je demande... : Seul l'avenir le dira de Jeffrey Archer - une lecture critique d'Arnaud

9 Avril 2012, 21:32pm

Publié par Seren Dipity

 

Harry Clifton a tout pour rater sa vie:

Il est né au début du XXème siècle du mauvais côté de la barrière sociale et est officiellement orphelin de père; cependant, si les fées ne lui ont pas rendu la vie facile, elles ne l'ont pourtant pas oublié, car Harry est intelligent, débrouillard et la ténacité de sa mère et de quelques proches vont l'aider à s'en sortir, en échange d'un travail acharné.9782365690072FS.gif

Il va passer les étapes de la réussite scolaire, éviter les personnages malveillants et jaloux et tenter de se marier jusqu'au jour où il apprendra que le mariage est impossible, et ce, à cause d'un réalité historique et familiale révélée au dernier moment, l'incitant à s'évaporer au cœur du conflit mondial que rejoignent les Etats-Unis en 1941.

Vingt et une années de la vie d'Harry vont donc se passer, au cours desquelles il découvrira, lentement mais sûrement la vérité sur son existence et sur celle de ceux qui l'entourent.

Ce qui est amusant pour le lecteur, c'est qu'il connaît déjà les grandes lignes des révélations qui seront faites à Harry au cours des années qui passent, mais chacune de ces "révélations" sera éclaircie par le personnage lui-même dans sa quête de la vérité et de la réussite.

Jeffrey Archer nous offre une saga romancée historique typique, d'une efficacité redoutable, nous obligeant à rester accroché jusqu’au bout pour connaître la fin. La fin? si on veut, car si la lecture peut se terminer au bout de cet opus, on sait déjà, que les prochaines années nous offrirons quatre tomes supplémentaires de la saga de Harry…. (Clifton bien sûr)

 

Signé Arnaud

 

Jeffrey Archer, Seul l'avenir le dira (Only Time will tell) traduit par Georges-Michel Sarotte. Ed. Les Escales.

Commenter cet article

serendipity 14/08/2012 23:13


Juré, Arnaud, tu ne m'as jamais envoyé ce titre... j'ai dû faire sans...

... allez, c'est moi, quoi! 14/08/2012 22:56


... là le titre devait être


"Américain (long is the road)"


si on joue au jeu des chansons en ouverture de chronique....