Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Quand t'es dans le désert * : sur La Fonction du balai de David Foster Wallace - une lecture critique de Stéphane

24 Novembre 2010, 23:40pm

Publié par Seren Dipity

Cleveland est la ville du célèbre Rock'n'Roll Hall of Fame. La ville du premier concert de rock'n'roll de l'histoire (1952).

Il y a quelques années, je suis tombé sur une citation... l'occasion est trop belle : 

"In America there's New-York, New-Orleans and San Francisco... all the other cities are Cleveland."

Truman Capote.

 

Voilà pour la toile de fond. Cover IJ

David Foster Wallace n'a écrit que deux romans, La Fonction du balai (The broom of the system - traduit et publié comme tout DFW par Charles Recoursé aux éditions Au Diable Vauvert), et Infinite Jest - un pavé, culte aux Etats-Unis, que l'on rapproche souvent des oeuvres monumentales de Pynchon auquel il doit beaucoup. Je suis presque certain qu'à l'heure qu'il est Charles Recoursé est en train de bosser sur la traduction du monstre de 1100 pages... Faisons confiance Au Diable pour nous publier ça prochainement.

La Fonction du balai a été publié en 1987 et nous est arrivé l'an dernier. C'est un roman protéiforme qui fait la part belle au dialogue et à la multiplication des récits.

Lenore Beadsman, l'héroine principale de ce gros roman, est elle-même possédée par le langage : depuis son arrière-grand-mère (qui vient de se faire la malle de la maison de retraite) qui a été élève de Wittgenstein ("un génie taré nommé Wittgenstein, pour qui tout est fait de mots") jusqu'à son poste de standardiste à Frequent & Vigorous (!), en passant par 9782846262057son petit ami (éditeur à F & V) qui lui raconte sans cesse les histoires qu'il reçoit (?) pour publication, son perroquet (Vlad l'Empaleur) qui se met à débiter des insanités avant de devenir la mascotte d'un télé-évangéliste, ses séances chez un psy qui semble plus dangereux et plus malade que ses patients, ou encore son père qui a lancé de la nourriture pour bébés censés faciliter l'apprentissage de la langue (!)...

" 'Je crois que c'est juste que ma famille est un peu bizarre et très... verbale.' [...] ' C'est dur, des fois, de pas être quelqu'un de particulièrement verbal dans une famille qui a tendance à voir la vie plus ou moins comme un phénomène verbal.' "

Et ce n'est pas tout, il y a aussi, dans le désordre : un homme obèse qui a détourné la démarche Weight Watchers pour en faire une philiosphie d'engloutissement du monde entier; des problèmes de lignes téléphoniques qui détournent tous les détraqués vers Frequent & Vigorous; un psy qui porte un masque à gaz quand l'odeur de la "percée" psychologique devient trop forte; un frère qui se fait appelé l'Antechrist; un désert inventé dont le nom est GOD (Great Ohio Desert); etc, etc.

C'est un livre débordant d'une liberté et d'un foisonnement réjouissants - comme le langage.

"Quand les gens commencent à s'imaginer qu'ils y connaissent quelque chose en littérature, ils cessent d'être intéressants, littérairement parlant, et ils ne présentent plus aucun intérêt pour ceux qui le sont."

 

Entrez dans le monde de David Foster Wallace. Vous en sortirez étourdis et changés.

 

Signé Stéphane

 

_______________________

* Souvenez-vous comme le rock français pouvait être bon :

http://www.youtube.com/watch?v=Mkzw7Wop9pU

C'est aussi, bien sûr, un clin d'oeil au désert fantasque qui hante le roman de DFW.

Commenter cet article