Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Prix Landerneau, saison 4 (sélection)

25 Janvier 2011, 14:20pm

Publié par Seren Dipity

Depuis 2008, le Prix Landerneau récompense un roman de la rentrée de janvier/février. La sélection vient de tomber, elle inclue neuf romans : 

Yann Suty, Les Champs de Paris (Stock)

Fabienne Juhel, Les Hommes Sirènes (Rouergue)

François-Guillaume Lorrain, L'Homme de Lyon (Grasset)

Jean-Marie Chevrier, La Lointaine Arcadie (Albin Michel)

François Bégaudeau, La Blessure la vraie (Verticales)

Nicolas Fargues, Tu Verras (POL)

Pascale Kraemer, Un Homme Ebranlé (Mercure de France)

Delphine Coulin, Samba pour la France (Seuil)

Akira Mizubayashi, Une Langue venue d'ailleurs (Gallimard, L'Un et l'Autre)

 

326.jpg 9782070130184.jpgchevrier.jpgcoulin-samba.jpgjuhel.jpgsuty.jpgtu-verras.jpgkramer.jpg9782246772118-0-1152336.jpg

Cette année, c'est avec Rufin que les membres du jury vont élire le lauréat du prix.

Après Yasmine Char, Jérome Ferrari et Kéthévane Davrichewy,  le gagnant est là...

Sans en dire trop, la sélection est le résultat de lectures très nombreuses qui ont permis d'isoler ces titres. Je ne suis pas encore tout à fait au bout de mes lectures de la sélection pour le prix. J'avoue que j'ai eu besoin d'une pause après avoir lu douze romans français en cinq semaines (ce qui, pour ceux qui me connaissent un peu, est à peu près mon quota de français pour le reste de l'année... j'exagère à peine)

La rencontre avec les auteurs, au Café Les Editeurs, s'est bien passée malgré la récurrence des questions de la journaliste aux auteurs pour leur faire avouer les aspects autobiographiques de leur roman... Quel intérêt, franchement? A part rapprocher un peu plus tous ces romans de l'autofiction (une calamité que l'on dit française mais je n'en suis pas si sûr), je ne vois pas. Yann Suty a pratiquement dû nier avoir une sexualité débridée comme son homonyme dans le roman (ça c'était assez drôle). Heureusement que Delphine Coulin n'est pas noire, elle aurait eu le droit au pire. Ecouter Lorain parler de son père était presque indécent et douloureux... Qu'est ce qu'on peut bein en avoir à foutre...

Mais on reparlera de tout ça bientôt puisque les délibérations se déroulent le 1er février et que le prix est remis le 9 février (beaucoup plus tôt que les années précédentes donc, afin de coller à la sortie en librairie du roman)

 

Stéphane

 

Commenter cet article