Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Poo poo pi doo : sur Dolfi et Marilyn de François Saintonge - une lecture critique de Stéphane

8 Janvier 2013, 21:32pm

Publié par Seren Dipity

Dans une cinquantaine d'année, on pourra se payer des clones. Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle, surtout après avoir lu ce roman. Quoique... avoir Marilyn comme femme à tout faire (et quand je dis à tout, c'est à TOUT), pourquoi pas.dolfi.jpg

Tycho Mercier est un prof d'histoire, spécialiste de la Seconde Guerre Mondiale. Il a une vie pépère, ou presque. Divorcé, il élève à mi-temps son fils et lui bourre le crane, à plein temps, avec l'histoire de la seconde guerre mondiale.

Un jour, il rentre à la maison pour y découvrir son fils en compagnie d'Adolf Hitler que son ex-femme a gagné à une tombola et offert à son fils. En principe, les clones d'Hitler ont été retirés de la vente et rappelés par le fournisseur. Tycho Mercier est bien décidé à rendre celui que son fils a commencé à appeler Dolfi. Mais les choses ne sont pas si simples. Elles se compliquent lorsqu'il récupère le clone du voisin hospitalisé : Marilyn... 

"L'espace d'une seconde, l'idée d'un remède drastique, quelque chose comme une solution finale du problème Adolf Hitler, se présenta à moi. Je l'écartai aussitôt, effaré d'avoir pu l'envisager."

Derrière la fantaisie ("Je m'amusai pourtant une seconde à l'évocation d'un Adolf Hitler en coiffe et tablier de soubrette à l'ancienne.") il y a des réflexions sur l'humanité (qui est l'untermensch?), sur l'histoire et ce qu'on en fait, sur le fanatisme. 

Dolfi et Marilyn est un roman étonnant.

Mais qui est le clone qui se cache derrière le pseudo François Saintonge?

 

Signé Stéphane.

 

Commenter cet article