Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Our house : sur La Grande Maison de Nicole Krauss - une lecture critique de Gaëlig

30 Mai 2011, 21:50pm

Publié par Seren Dipity

Deuxième papier sur La Grande Mai son. Peut-être pas le dernier puisque je suis en train de l'écouter... krauss

 

Un très grand livre, assurément !

D’une certaine manière (la plus superficielle, évidente tout d’abord), c’est un bureau qui relie les différents personnages de La Grande Maison. Et, petit à petit, on se rend compte que le lien qui les unit est beaucoup plus profond que cet objet.

C’est la perte. La perte de l’autre, de soi-même. Ils connaissent un vide, comme lorsqu’on entre dans une grande maison au couloirs interminables, tel un labyrinthe.

Que l’on soit à New York, Londres ou Jérusalem, on est embarqué dans ces histoires absolument envoûtantes et passionnantes d’hommes et de femmes (juifs) blessés et fragiles.

L’écriture aussi est au centre du roman. Ecrire pour réparer ce qui a été perdu.

Un livre qu’on n’arrive pas à lâcher, intense, habilement mené et superbement écrit.

Je le conseille à tous ceux qui cherchent à être un tant soit peu remué par la lecture.

 

Signé Gaëlig.

Commenter cet article

Lig 31/05/2011 19:13



Je n'avais même pas vu ton billet sur La Grande Maison! J'ai l'impression qu'on a des goûts très similaires!!!


Je ne crois pas avoir travaillé de Kasischke (pour la Rentrée?) mais ça me plairait bien en effet!


Et pour le Ovaldé aussi je suis impatiente, je ne l'ai pas encore lu (ni reçu d'ailleurs...)


On se voit la semaine prochaine à Paris pour en parler!



Anoman Isabelle 31/05/2011 10:07



Un tès grand livre qui nous sort un peu des stéréotypes. A lire et à faire lire.


Gaélig as-tu travaillé le nouveau Kasischke? Au risque de me répéter le dernier Ovaldé est sublime. Elle écrit de mieux en mieux. A trés bientôt


Isabelle