Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Once upon a time in the west* : sur True Grit de Charles Portis - une lecture critique de Stéphane

25 Février 2011, 23:46pm

Publié par Seren Dipity

J'ai envie de commencer par "c'est un western". Je me reprends toutefois, car pour certains cela pourrait les décourager.

Je commence donc par : "c'est l'histoire d'une vengeance. Contée par une femme adulte, Mattie Ross qui revisite les événements de sa quatorzième année.
Ainsi le roman commence par ces phrases:True-Grit-Livre
"Les gens ne croient pas qu'une fille de quatorze ans puisse quitter sa maison pour aller venger son père en plein hiver. Cela ne semblait pas si étrange, alors, mais j'admets que cela n'arrivait pas tous les jours."
Le sujet est donné, l'ambiance est posée, cela cela sent le crottin, la poudre et le cigare.
Le ton quant à lui ressemble aux deux phrases du départ. Un constant contraste entre l'adolescente Mattie et sa maturité, sa maîtrise de la politique, son courage.
Tout de même, aussi déterminée fut-elle, il lui sera impossible de parvenir seule à ses fins. Pour chasser Tom Chaney, l'assassin, elle devra s'entourer d'hommes de loi.
Dona Tartt dresse dans la postface un portrat de l'un d'eux: "les fans de cinéma ont gardé en mémoire l'image d'un John Wayne vieillissant dans le rôle de Rooster Coglan, mais le personnage du roman est sensiblement plus jeune. C'est un quadragénaire à la moustache épaisse, borgne, bedonnant, porté sur la bouteille qui souffre aussi d'accès de paludisme."
C'est un western donc, et l'intrigue se situe aux Etats-Unis peu après 1870 et la guerre civile.
Contexte important car chaque protagoniste vécut et participa différemment à cette dernière. Publié pour la première fois en 1968, le roman de Charles Portis est adapté au cinéma par les frères Cohen en 2011. Ce qui permet de découvrir ce livre bien heureusement publié par les éditions du Serpent à Plumes, dans une traduction de Thierry Beauchamp.
 
Signé Alexandre
______________________
 
J'ai toujours aimé les westerns. Pas tous les westerns. Pas tous les cowboys. Je les aime sales, violents. Spaghetti? Volontiers. Avec beaucoup de sauce. Et épicé.
Je n'ai pas encore vu l'adaptation des Frères Coen de ce roman culte aux Etats Unis mais je sais qu'entre la gueule de John Wayne et celle de Jeff Bridges dans le rôle de Rooster, y a pas photo. Ou plutôt, si. La voilà :
True-Grit.jpg
En lisant le roman, à aucun moment la gueule de John Wayne, rasé de trop près, ne vous vient...
Roman culte, donc, un peu comme peut l'être Harper Lee avec Scout, Salinger avec Holdenet ou Mark Twain avec Huck. Un Bildungsroman comme on dit, de ceux qui voient le jeune héros grandir et découvrir le monde (des adultes), bien souvent en traversant des événements tragiques.
Alexandre a raison de souligner que le charme du roman tient en parti au fossé entre la jeunesse de Mattie et ses discours et son attitude dans le traque qu'elle organise.
Et quelle traque! Quel trio (il ne faut pas oublier le Texas Ranger LaBoeuf)!
Du grand western! Du grand roman!
Into the wilderness, les amis!
Signé Stéphane.
______________________
* L'un des plus grands westerns de tous les temps. Le plus grand, non?

Commenter cet article

Dupont 09/03/2011 16:37



Le traducteur est John Doucette, non Thierry Beauchamp.



Readpocket 08/03/2011 20:25



Lu et vu, je te conseille fortement de voir le film!



gaelig 27/02/2011 20:13


Moi j'ai bien aimé, les personnages(et acteurs ) sont fous!