Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Mother nature's son : sur Dans le Ventre des mères de Marin Ledun - une lecture critique de Pierre

6 Novembre 2012, 21:26pm

Publié par Seren Dipity

Année 2008, en Ardèche, une explosion incendiaire détruit entièrement un village isolé. Bilan : 87 cadavres découverts, tous avec des corps transformés, avec «des modifications génétiques significatives»; bras en métal, âge des têtes différentes de l'âge des bras, transformations des corps, etc.9782081277465.jpg

L'enquête est menée par un commandant de la police de Lyon, il découvre un laboratoire secret avec des ramifications mondiales,  beaucoup de secrets et de non-dits. Malgré une léthargie de l'état, qui le freine, il se lance dans une enquête qui l'amène à découvrir une méchante affaire de transhumanisme, cobaye humains, traite de femmes, manipulation génétique, virus, nanotechnologie, disparitions, etc. On lui retire cette affaire jugée ultra secrète mais c'est sans compter sur son obstination, et s'engage alors une course poursuite à travers l'Europe.

 

Extraits

« Ses yeux grands ouverts sur le ciel ne voient plus que les flammes de l’enfer. Celui de son trouble, le souvenir de sa virginité volée et les expériences (...) sur son corps au cours des vingt-huit dernières années. Les violences, la folie et les visages déformés par la douleur. »

« Les puces à ADN implantées dans son tronc cérébral et son système nerveux s’agitent un bref instant, mais elle parvient à rester maîtresse de ses cellule. Presque femme, pas tout à fait machine »

 

Les personnages principaux

Le commissaire divisionnaire Éric Flammand, qui doit subir les lourdeurs et les absences d'une hiérarchie plus que discrète.

Le commandant de police Vincent Augey, de la brigade criminelle de Lyon, le protagoniste principal à la recherche de  la vérité, sa femme Élisabeth.

Le scientifique Nathan , qui se démène pour comprendre.

Le père, Peter Sahar Dahan, le gourou millionnaire, homme d'affaire et  tortionnaire de sa propre fille, et de bien d'autres.

La fille, Laure  Dahan, «presque femme, pas tout à fait machine», la rescapée, victime et cobaye,  c'est elle, le déclencheur, avec un passé douloureux entre les mains de son père, elle porte «le  virus », avec pour seul objectif  de récupérer sa fille.

Le polizeirat, le policier allemand qui aidera le commandant Augey, lui aussi soumis au dictat et au compromis du monde politique.

L'homme d'affaire russe John Monkeydoor, associé de Dahan père, sa fille, son Fils, des guerriers entraînés depuis leurs enfances, eux aussi ont été « modifies» 

 

Et aussi

 Le transhumanisme  comme philosophie, j'ai peur...

Pour les paysages magnifiques de l'Ardèche.

Faire un petit tour à Zagreb ( note perso: si vous avez du temps faites le train de nuit Lubiana -Zagreb, «ambiance garantie» et aller dormir  au Métropole hôtel).

A lire ou relire Asimov ou  A.E.Van Vogt.

Le genre cyberpunk,  ça existe çà ?

A voir ou revoir Blade runner  ou  Bienvenue à Gattaca,

Sur le net http://www.siliconmaniacs.org/natasha-vita-more-future-is-fun

 

A mon humble avis,

Dans le ventre des mères est thriller scientifique. Bon, j'avoue ne pas avoir été emballé par ce  roman, mais bien que les sujets abordés, les nanotechnologies, les manipulations génétiques soient interressants, j'ai trouvé le roman un peu fade, le tempo à la James Bond ne me convient pas, j'aurais préféré une approche plus «science» que «police», mais affaire de goût. A lire un jour, si vous avez du temps...

 

 Signé Pierre.

Commenter cet article