Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Le degré zéro du cinéma : sur Zéroville de Steve Erikson - une lecture critique de Jean-Philippe

12 Août 2010, 14:23pm

Publié par Seren Dipity

 Zéroville, Steve Erikson, Ed. Actes Sud

 

 

Nous sommes en 1969, Vikar un jeune cinéphile débarque à 11276-medium.jpgHollywood. Il a pour particularité d'avoir  le crâne rasé et tatoué, représentant  Elizabeth Taylor et Montgomery Clift dans le film Une place au soleil. La plupart des gens qu'ils rencontrent apprécient beaucoup son tatouage de James Dean et Nathalie Wood, la confusion le met dans une colère noire.

 

 

 

Vous l'aurez compris Vikar est un personnage étrange, à la limite de l'autisme, qui va traverser le nouvel Hollywood des années 70, croiser certaines stars de l'époque comme De Palma, De Niro, Paul Schrader...et surtout viking Man alias John Milius scénariste d' Apocalypse Now et réalisateur de Conan le Barbare, personnage hilarant qui fera office de mentor à Vikar.

 

 

Zéroville est un roman déjanté, drôle (certains passages sont à hurler de rire, la conférence de presse à Cannes en 1978) et foisonnant , qui pose un regard loufoque et mélancolique sur cette période, le récit se teinte aussi parfois de poésie (les rêves de Vikar), une lecture idéal pour la fin des vacances.

 

Signé Jean Philippe.

 

Commenter cet article