Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

La poste et le compost : sur Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates - une lecture critique de Caroline

26 Novembre 2009, 13:56pm

Publié par Seren Dipity

Mary Ann Shaffer & Annie Barrows, Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates  (Ed Nil)

 

Voici bien longtemps que je n'avais pas passé deux journées accrochée à un livre, oubliant boulot, mari et enfants. Et bien je l'avoue sans aucune honte, ça fait un bien fou! Pourtant je dois dire qu'au départ ça n'était pas gagné. Le style choisi par les auteurs, à savoir la correspondance, m'a laissée un peu perplexe lors des premières pages. Pas de décor posé, une entrée en matière un peu floue à travers ces premiers échanges de lettres entre des personnages dont on ignore tout, ça donne pas forcément envie.

Mais Mary Ann Shaffer et Annie Barrows réalisent un véritable tour de force et parviennent à vous entrainer dans leur univers en un rien de temps.

Me voici donc qui entre dans l'intimité de Juliet, jeune écrivain londonienne, qui au lendemain de la seconde guerre mondiale, cherche un sujet pour son prochain roman. C'est la lettre d'un inconnu qui va le lui fournir. Ce membre du "Cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey", va lui faire découvrir un monde à la fois drôle et émouvant peuplé de personnages parfois loufoques mais terriblement attachants et dont l'histoire va bouleverser sa vie.

La guerre, l'occupation, vues à travers des gens simples, qui sur un malentendu, sont obligés de se plonger dans la lecture. Mais au travers de ces morceaux de vie, l'histoire d'une femme courageuse au destin tragique. Une histoire de plus, comme surement des milliers d'autres, mais une histoire qui vous touche car ce sont ces proches qui vous la racontent. On passe du rire aux larmes et lorsque la dernière page se referme on a ce sentiment de solitude et d'abandon qui monte doucement. C'est un peu comme dire adieu à de nouveaux amis.


Signé Caroline

Commenter cet article