Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

The wind cries Mary* : sur Dark Horse de Craig Johnson - une lecture critique de Stéphane

16 Mars 2013, 08:00am

Publié par Seren Dipity

J'associe Walter Longmire à la voix de George Guidall plus qu'au physique de Robert Taylor II, l'acteur20001759.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg qui joue Walt dans la série Longmire (même si il a une bonne gueule et que la série est très chouette**). George Guidall est le lecteur de la série Walt Longmire dans sa version audio et excepté le premier volet de la série, Little Bird - ICI-, c'est par sa voix que j'ai lu les quatre autres aventures du shérif du comté d'Absaroka dans le Wyoming. Diction parfaite, sens du rythme, voix qui sent le vécu, George Guidall est le lecteur parfait pour la prose de Craig Johnson. Il est tellement bon, George qu'on ne l'entend même pas rire des blagues de Craig, c'est vous dire s'il est pro***. D'ailleurs, dans l'entretien entre Guidall et Johnson qui suit la lecture de Dark Horse, Guidall avoue qu'il se sent être Walter Longmire... Et il ajoute que nous sommes tous, Walt...

Bref, comme Gustave, j'ai envie de dire : Walt, c'est moi!

Dans ce cinquième volet des aventures de Walt, Craig Johnson nous livre un excellent roman policier qui a tous les atouts de cette excellente série : humanité incroyable des personnages, empathie, justesse, action, intrigue, humour irrésistible, dialogues savoureux. La construction est habile avec deux chronologies qui rythment les deux temps d'une enquête qui n'a apparemment pas lieu d'être : Wade Barsad a été tué par sa femme après qu'il ait mis le feu à la grange qui contenait sept des chevaux de Mary. Elle a avoué lui avoir coller six balles dans la tête en échange.

Mary a été transférée dans la prison de Walt. Rapidement Walt acquière la conviction que 0602-Cover-HORSEleg.jpgMary est innocente et il prend le temps d'apprivoiser cette jolie femme qui est devenue un cheval fou... Quelques jours plus tard il se rend sur les lieux pour sa première enquête incognito (dans un bled de quarante habitants!)

Ceux qui ont déjà été conquis par la série savent que l'histoire n'est qu'une petite partie du plaisir pris en compagnie d'un livre de Craig Johnson. Les relations humaines sont au coeur de ses romans. L'amitié qui lie Walter à Henry Standing Bear (une amitié magnifique qui ne nécessite, entre eux, aucun mot), le flirt permanent entre Walt et Vic (pour les affranchis, la question est de découvrir la suite de leur aventure à Philadelphie****), les rapports de Walt aux chevaux (" 'Tu n'aimes même pas les chevaux. - Si je les aime. C'est juste qu'ils sont grands, dangereux et que ce n'est pas un mode de transport très efficace.' Elle se mordit les lèvres. 'On pourrait t'attribuer deux de ces trois qualités.' " ), et les rapports hilarants de Walt et son chien, qu'il appelle Chien***** ("Je fermai la voiture à clé, règlai l'alarme de manière qu'elle ne soit pas déclenchée par un mouvement à l'intérieur, pris une grande inspiration et dis au chien de ne pas jouer avec la radio. C'était notre blague à nous - il savait qu'il pouvait jouer avec la radio s'il en avait envie."). Et cette blague récurrente  "Z'êtes perdu?" adressée en permanence à Walt qui, même hors de sa juridiction, est sur sa terre natale...

Il y a ça et bien plus... les souvenirs familiaux de Walt (qui ajoutent encore un peu plus d'humanité à ce personnage qui n'en manquait pas), des références shakespeariennes - certaines explicites, d'autres moins... "by any other name..."- (qui rappelent le passé d'étudiant en littérature de Walt) et toujours le Wyoming... mythique, sauvage, puissant malgré les changements :

"Mais peu importait ce que nous faisions pour essayer de façonner l'Ouest, c'était l'Ouest qui nous façonnait inévitablement."

Un excellent cru! Saoulez-vous au Craig Johnson!

 

Signé Stéphane

_____________________

* Jimi Hendrix... Ecoutez-ça!

** http://www.youtube.com/watch?v=KsmMmYOJSKY - je ne sais pas si la série sera diffusée en France.

*** Environ 900 livres audio au compteur... Visitez, ici : http://georgeguidall.com/ Il y a même des extraits.

**** Un grand moment vous attend! Et contrairement à Oliver Gallmeister, Vic en blonde, dans la série, moi j'aime bien!

***** Pourquoi l'excellente traductrice, Sophie Aslanides, n'a pas gardé ça?

Bonus : Craig Johnson avec Busnell : http://www.youtube.com/watch?v=a6KisDDRHqo

Commenter cet article