Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

BEC ET ONGLES (interview Christophe Bec)

20 Octobre 2009, 21:14pm

Publié par Seren Dipity

Q1 Peux tu expliquer en quelques mots en quoi consiste le travail de directeur de collection que tu exerçais chez Soleil pour la collection Hanté?


C’était vaste, cela allait de la création du concept jusqu’à l’accompagnement des auteurs, en passant par la sélection des scénarios. Mon rôle exact était « coordinateur de la collection », je travaillais étroitement avec Jean Wacquet (directeur général éditorial des éditions Soleil), notamment à la phase de « mariage » entre scénaristes et dessinateurs. Le travail le plus long et éprouvant a été de monter le collectif, ça m’a demandé énormément de temps et d’énergie, mais à l’arrivée j’ai eu la satisfaction de travailler avec de grands auteurs et de lancer 3 jeunes dont cela a été la première publication.


Q2 Qu'est-ce qui a motivé la création, puis l'arrêt de la collection?

Comme toujours la création répondait à une envie forte de ma part de me frotter à l’édition, cela remonte à mon adolescence durant laquelle je montais des fanzines avec mon frère Guilhem (dessinateur de la série Zarla aux éditions Dupuis). L’arrêt à été motivé par le fait que la collection n’a pas trouvé un aussi large public que ce que l’on aurait souhaité. Mais trois albums que j’avais signé dans la collection sortiront tout de même, mais sans l’étiquette « Hanté ». Il y aura Highgate de Betbeder et Crosa, Le Saigneur de Tiffauges de Corbeyran et Horne et un autre collectif avec Travis Charest en tête d’affiche, mais qui ne s’intitulera pas « Hanté » comme le premier.


Q3 Tu explores des genres différents à travers tes séries, est-ce une volonté de montrer ce dont tu es capable ou cela correspond-il simplement aux inspirations du moment?

Non, pour moi, le métier d’auteur ne se résume pas à un simple exercice de style qui tendrait à prouver son éclectisme. Je n’aime pas non plus le terme « inspiration », je n’ai jamais vraiment compris ce que cela voulait dire, tant le scénario est avant tout une mécanique et demande une grande technique - tout comme le dessin - en tout cas en ce qui concerne les récits que j’aime lire et écrire.


Q4 Quelles sont tes sources d'inspiration?

Diverses et variées. Je n’aime pas analyser d’où me viennent mes envies et pourquoi je fais telle ou telle chose. Je suis un instinctif, je me laisse essentiellement guider par mes émotions, en tout cas pour le choix de mes sujets et thématiques d’albums.


Q5 Quel est la partie du métier que tu préfères ( Le dessin, écrire le scénario....)

Les deux, mêmes si ce sont deux exercices totalement différents. Le dessin m’est plus laborieux que l’écriture, mais je ne peux pas m’en passer, même si j’ai connu il y a quelques temps une grosse crise existentielle avec mon dessin que je ne supportais plus. Ca m’est passé, je ne sais pas si je l’aime plus qu’avant, mais en tout cas nous pouvons à nouveau cohabiter sans conflit.

Q6 Quel lecteur de BD es-tu?

Attentif au marché et très éclectique. Ma passion pour la BD est intacte, elle remonte à l’enfance et ne s’est jamais démentie depuis. Aujourd’hui, je recherche avant tout la surprise et reste toujours aussi émerveillé face aux virtuoses, dont j’aurais voulu faire partie, mais dont je suis terriblement éloigné. Je m’en suis fais une raison.



Q7 L'excellent Prométhée est prévu en 6 tomes. Penses-tu tenir le rythme des parutions?

Sauf gros problème de santé, oui. Je ne me suis jamais engagé à la légère dans une série. Jusqu’à présent, lorsqu’une de mes séries s’est arrêtée, ça a toujours été une décision unilatérale de l’éditeur, comme ça a été le cas récemment de la série Rédemption aux éditions Dupuis.









Q8 J'ai lu que Carême n'est pas terminé info ou intox?

Ah bon ? Où as-tu lu ça ?! Carême est bien terminé, je n’ai même jamais songé à réaliser une quelconque suite. Ne voulais-tu pas plutôt parler d’une suite à Sanctuaire ? C’est une vieille marotte, rien d’engagé encore, même s’il y a toujours un vieux projet qui traîne dans un coin de ma tête et de celle de Xavier Dorison…


Q9 As tu des contacts pour des adaptations pour le cinéma?

Oui, quelques uns, mais ce milieu est un panier de crabes. Par rapport à la BD tout est multiplié par 100 et notamment les problèmes, les fausses promesses et les entourloupes, l’argent est au cœur du problème. Bref, bien malin qui pourrait dire si un jour ou l’autre un quelconque projet aboutira…


Q10 Pour finir, en quelle année pourras-tu venir dans ma librairie? Pour info, Stade Français-Albi c'est le 5 novembre 2009, Chartres est à 80km de Paris et j'aime aussi le rugby, même si étant originaire du sud ouest je supporte la Section paloise (c'est pas facile tous les jours..) et le Stade Toulousain (Ce qui est plus simple niveau résultats!)

L’an prochain, vu que le SCA va se maintenir !

(note : à l’heure où cette interview à été écrite, Albi est dernier du classement de Top 14).



Un grand merci à Christophe Bec pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Entretien réalisé par Franck.

Commenter cet article