Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Au nooooord... c'était les corons... : sur Au Nord du Monde de Marcel Theroux - une lecture critique d'Arnaud

19 Août 2010, 20:59pm

Publié par Seren Dipity

Au Nord du Monde, Marcel théroux, -Editions Plon

Marcel Théroux est le fils de Paul Théroux, connu pour le livre La Chine à Petite Vapeur, aux éditions Stock.
J'ai toujours entendu beaucoup de bien sur le père sans l'avoir jamais lu.
Par contre j'ai lu le fils et j'ai pris une claque. Au-nord-du-monde
Comment?
Voilà:
Makepeace est un shériff d'une ville isolée, enneigée et déserte. 
Makepeace est le descendant d'Américains qui ont colonisé à une époque passée la Sibérie.
Makepeace est autonome et officie, bien qu'il n'y ait plus aucun habitant visible.
Makepeace vit dans un futur proche certainement ravagé par une guerre nucléaire.
Makepeace croit malgré tout cela en l'Homme et au fait qu'il pourrait à nouveau peupler cette terre.
Mais avant tout et contre toute attente, Makepeace est une FEMME.
Malgré son passé et sa vie dans un monde dans lequel elle est sûrement née trop tard, Makepeace ne souhaite qu'une chose: rencontrer d'autres humains vivants. Après quelques preuves positives de sa quête, qui l'empêcheront de se foutre en l'air, elle rencontre effectivement d'autres groupes d'hommes. Mais ceux-là n'ont pas les mêmes visions qu'elle des rapports entres humains. Commence alors une aventure comme on les aime.
Cette aventure est terriblement passionnante au premier degré et se lit presque comme un roman d'anticipation. On pourrait s'arrêter là et juste se dire qu'on va passer un magnifique moment de lecture et de littérature. Mais pas que...
Pour aller plus loin, et citer La Route (comment faire autrement...), il y a dans Au Nord du Monde, une allégorie évidente à notre société si peu solidaire et qui court à la catastrophe, avec cependant, une vision de L'Humanité (ou d'un espoir d'Humanité) positive à travers les yeux et les pensées de Makepeace. 
Comme elle, ou plutôt grâce à elle, (et comme le père dans La Route, vis-à-vis du fils) nous "espèrons". Nous "croyons" comme on pourrait croire à un dieu, en religion. Mais là, il s'agit simplement de nous et de probables futurs comportements. 
Choisis ton camp camarade!
 
Sortie le 26 août.
Signé Arnaud.

Commenter cet article