Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

ENTRE 2 ROMANS, 1BD PART III (sur Une Histoire populaire de l'Empire américain)

15 Septembre 2009, 22:03pm

Publié par Seren Dipity

Et on continue avec des lectures passionnantes qui nous changent un peu des romans...
                                           ************************
En 2003 lors d'un concert de Pearl Jam among the highly educated, dans le Massassuchets, Eddie Vedder fit un petit rappel d'éducation civique en présentant Howard Zinn et déclara qu'il était d'accord avec le slogan "Howard Zinn for president".
C'était avant le Vote For Change tour. Howard Zinn, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est l'auteur de Une Histoire populaire des Etats-Unis, publié en France par Agone. Aux Etats-Unis ce livre est un classique de la civilisation américaine. L'intérêt de ce little big book c'est l'approche de Zinn : il revisite (et non 'révisionne', si ce terme existe) l'histoire américaine. Il a voulu lire l'histoire américaine par les témoignages de son peuple : journaux intimes, correspondances, rapport de police, etc. Ce faisant, il a déconstruit la mythologie historique des States. C'est pas rien.
Pour ceux qui ne peuvent se résoudre à lire cette autre histoire américaine, une grosse BD adaptée de ce livre vient de sortir : 
Une histoire populaire de l'Empire américain, Mike Konopaki, adaptation de Paul Buhle, Ed. Vertige GraphicL'adaptation en BD est excellente et constitue une très bonne introduction à l'oeuvre maîtresse de Zinn. Mélangeant dessin simpliste, photos d'archives, coupures de presse le livre nous fait entrer dans une autre histoire américaine. Des petits encarts ("infozinn") permettent de faire le lien entre un fait passé et des résonances contemporaines.
Seuls bémols : primo, Zinn apparaît vraiment trop comme un vieux gauchiste énervé prêt à foutre le feu (ce qu'il a peut-être été). Deuxio, certaines parties du livre original ont été suprimées (ce qui était inévitable) Tertio, l'absence complète des références aux sources de Zinn qui venaient renforcer le propos dans le livre.
Mais, franchement, tout ça n'est pas très grave et la BD reste une solution agréable et étonnante de découvrir cette grande histoire.

Signé Stéphane.

Commenter cet article