Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

SWEET EIGHTIES (le siècle dernier je peux en parler je l'ai vu mourir)

26 Juin 2009, 18:46pm

Publié par Seren Dipity

Le calendrier est étonnant. Depuis quelques jours, j'avais envie d'écrire sur les années 80. A cause d'un roman que je suis en train de lire (David Mitchell, on va en reparler très bien tôt avec un article et une interview de l'auteur) et aussi à cause d'une BD, Summer of the 80's qui vient de paraître chez Dargaud.
Ce matin, comme un con, je vais faire les soldes : je cherche un jean. Un truc simple. Un jean bleu, coupe droite.  Un 501 ou imitation pas trop pourrie, ça fera l'affaire.
Vous avez essayé récemment d'acheter un jean tout simple? Eh bien, c'est pas si facile. La mode est passée par là. De nos jours tous les jeans ont ces affreux traits vrais-faux délavés. Ils ont des accrocs, des ersatz d'usure. Ils tirent sur le jaune ou le bleu bizarre.

Putain, c'était quand la dernière fois que j'ai trouvé un jean normal dans le premier magasin venu??? Quelque chose comme le début des 90's ou la fin des 80's? J'exagère et je suis de mauvaise foi : je n'ai pas porté de jeans pendant 10 ans (1997-2007)... Ca c'est vrai.
Eh puis, voilà que j'apprends que Michael Jackson est mort. Et, disent-ils, avec lui, les années 80. Mes années 80. J'ai 36 ans. Mon grand frère, 41 ans. Oui. Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans... Et c'est vrai. En 84, sur la porte de notre chambre mansardée, on avait un poster grandeur nature de Jackson. Sur le mur de la sous-pente, on avait Prince (hihihi!!!)
Mais Michael... Putain on avait acheter d'abord le 33T puis la K7 pour le walk-man  (plus tard viendra le CD) Le type sort un disque dont 7 des 9 morceaux sortent en 45T! Vous imaginez ça? 7 tubes sur 9 titres du disque! Qui a fait ça depuis? Ou avant?
Donc, oui, bon gré mal gré, il était là. On ne pouvait pas y échapper.
Et même si Jackson n'est pas dans la BD Summer of the 80's (y a Prince...) ce collectif donnera un bon coup de vieux à ceux qui ont connu les 80's et une excellente variété des
bons et comme des mauvais aspects des 80's. Musicalement c'était d'une richesse inouie, même si bon nombre de morceaux ont été massacré par l'omniprésence du synthé.
Côté mode, on a eu nos blessures, nous aussi (voir dans Summer of the 80's, les planches de Bouzard intitulées "80's" où le jeune Bouzard "tombe au champ d'honneur" de la ringardise millésimé 80's après quelques actes de résistance... Candelero aujourd'hui comme hier vous donne encore une idée de la coupe de cheveux qui a sévi quelques années. Cherchez un vieux tube de Etienne Daho sur le tube et vous aurez un autre aperçu des vêtements qu'on portait alors.
Il y a un truc très juste dans une nouvelle du receuil BD : Nine Antico dans "Le meilleur du pire" commence par cette phrase : "Dans les années 80 on ne se rendait pas compte que c'était les années 80". Eh oui, tout bêtement.
Pensez-y : dans dix, quinze ans quand vous regarderez des photos de vous aujourd'hui, vous vous marrerez.


Alors oui, les années 80, c'était un peu Michael Jackson.
C'était aussi :
Shogun, le vendredi soir à la télé
Starsky & Hutch le dimanche
Yannick Noah à Roland Garros
Coluche et les Restos
Canal + (les Nuls, le film de Q du premier samedi)
les Enfants du rock et Rapido
Bruce Springsteen, son 501 (la chance!), ses chemises sans manches, son bandana
Madonna & Maradona
Téléphone qui raccroche
Tchernobyl
le sida
Bernard Tapie
Champs-Elysées de Drucker
l'arrivée du CD
Dire Straits
Prince (bien plus que MJ)
les jeux d'arcade (mario, pacman, etc)
Cure et mes amis corbeaux
et j'en oublie...

Commenter cet article