Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Classe icononique! amis bien-pensants, passez votre chemin! : sur Chefdeville et Tanxx - une lecture critique de Stéphane

22 Mars 2009, 14:51pm

Publié par Seren Dipity


Forcément, ça ne va pas plaire à tout le monde.
D'un autre côté, vous qui êtes égarés ici n'êtes pas tout le monde... En attendant de lire entièrement l'ouvrage sulfureux dont on parle beaucoup (Zones Humides), voici quelques ouvrages qui, à divers degrés, feront grincer des dents mais qui, souvent, vous feront rire...


On commence avec l'excellente lecture du week end :
Chefdeville, L'Atelier d'Ecriture (Ed Le Dilettante). Chefdeville n'aime pas les bêtes : les pigeons ("des assistés et feignants"), les mouches ("Je détestais ces bestioles, toujours à vous tourner autour, à vous épier avec leurs yeux derrière la tête, à vous piquer les vaches quand le taon tournait à l'orage."), les moustiques ("suceur en série") et les vaches aussi...
"[...] un troupeau de Salers m'avait piétiné. Trois côtes cassées et la tête comme une pizza. Depuis, j'avais une peur bleue des bêtes à cornes. Il ne fallait pas me brancher corrida, j'étais à fond pour. Pas pour les tarlouzes à paillettes qui torturent les taureaux, juste parce que j'avais l'assurance que ça se terminait toujours en boucherie."
Chedfeville se moque de Jésus "devenu hippie", du bouddhisme ("Le principe, en gros, était d'arriver à niquer son ego en se concentrant uniquement sur l'esprit, sous oublier bien sûr de teindre toutes ses fringues en orange." et quand il parle du Pape, c'est très fleuri : "Le vidéaste, blanc comme le cul de Ratzinger , enfila son gilet en peau de mouton retourné..." Il se moque même de Mickey ("l"autre con avec ses grandes oreilles").
Qui est Chefedeville? Un ours, un auteur de polar (1 polar dans la Scierie Noire, c'était y a 15 ans), un raté misanthrope, qui passe ses journées à enculer les mouches et à niquer les moustiques et les pigeons en buvant du rhum bon marché. Il se méfie de l'école et des écrivains.
Et il va pourtant accepter de retourner à l'école pour animer des ateliers d'écritures comme écrivain. Et là, attention les amis, c'est le côté obscur de Entre les murs. Le perfecto et les santiags ne sont pas là que pour la frime, ils cachent un cynisme et un humour dévastateur.
L'écriture est poétique (ok, on est plus proche de la poésie des Valseuses que de Hugo), vive et vivifiante.
Mais n'allez pas croire que Chefdeville n'aime personne : les deux seuls écrivains nommés dans le roman semblent trouver grâce à ses yeux sont Salinger et Nabokov. Avec ces deux-là, il m'a définitivement conquis!
Chefdeville? Chef de file, oui! Chefdeville? Président , oui!
Tout simplement le livre le plus drôle que j'ai lu depuis Vacances Anglaises deJoseph Connolly...

En bonus, son site :

http://chefdeville.monsite.orange.fr/index.jhtml



Tout aussi mal-pensant et immoral, une BD publiée chez KSTR a su nous séduire : une jeune fille androgyne et parricide, une femme à la dérive, une superstar du X gay (Dick Demon), un dessin noir et blanc, bref de l'Esthétique... et des Filatures bien sûr!
Sexe, drugs & rock'n'roll quoi!
A découvrir!


Esthétiques & Filatures, de Mandel & Tanxxx

 

Signé Stéphane

Commenter cet article

Laurent 12/07/2009 23:44

J'ai pas franchement aimé, bonne bd oui mais j'ai trouvé que ça tombait à plat... Peut-être aurait-il fallu plus de page pour que les personnages prennent réellement de l'épaisseur. Comme une impression de peut mieux faire.
Bref, j'ai aimé sans plus. en fait je suis surtout déçu je crois par le dessin de Tanxxx, tellement génialissime lorsqu'elle en fait des affiches-posters rock toujours plus ingénieux et percutants, que là, en cases, en bulles, il perd de son efficacité.
Mais c'est toujours mieux que sa copine Cha, bien que son dessin soit lui aussi magnifique, m'a bien déçue dans les allumeuses, chez kstr, au scénar plus que moyen. mais bon...