Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Happy Birthbay rock'n'roll * : sur Rock'n'roll is here to stay de Bruno Lesprit - une lecture critique d'Arnaud

29 Avril 2014, 10:27am

Publié par Seren Dipity

Cette année, en 2014, on célèbre les 60 ans du rock. "That's all right (Mama)" du King Elvis, est la chanson qui marque sa naissance, et bien que controversée, faisons comme si c'était vrai. (Sauf que Chuck Berry vit encore à l'heure où ces lignes sont...

Lire la suite

God* : sur Le tort du soldat d'Erri De Luca - une lecture critique de Pierre

27 Avril 2014, 20:33pm

Publié par Seren Dipity

Le narrateur est traducteur de Yiddish, il s’installe dans les dolomites et s’occupe en faisant de l’escalade et en travaillant sur des textes. Un soir dans un restaurant, une femme lui sourit sans raison. Elle sera bientôt rejointe par un homme beaucoup...

Lire la suite

All the things you are* : sur Ceux qui tombent de Michael Connelly - une lecture critique de Stéphane

26 Avril 2014, 14:12pm

Publié par Seren Dipity

Harry Bosch est en fin de carrière. Il attend les résultats de sa demande pour une rallonge. Le titre original du roman est The Drop et fait référence au programme de retraite des policiers. C'est l'acronyme de Deferred Retirement Option Plan. The Drop...

Lire la suite

Les salauds* : sur Le Sanglier de Pierre Luccin - une lecture critique de Stéphane

21 Avril 2014, 12:31pm

Publié par Seren Dipity

Le Sanglier , au départ, c'est une couverture : C'est comme ça que je reçois le livre. Que j'ai envie de le tourner. Et je vois que ce sont les éditions Finitude à côté desquelles - honte à moi - je suis passé depuis des années (ratant ainsi plusieurs...

Lire la suite

Le voyageur impudent* : L’incroyable histoire de William Burden de Selden Edwards - une lecture critique de Pierre

14 Avril 2014, 22:00pm

Publié par Seren Dipity

San-Francisco 1988. Wheeler Burden est un homme moderne, qui a connu son heure de gloire dans le rock et le lancer de balle. Il se retrouve un jour dans la Vienne de 1897, sa connaissance de la langue et de la culture allemande l’aide bien dans ce nouveau...

Lire la suite

Debouts* : sur Murambi, le livre des ossements de Boubacar Boris Diop et La Fantaisie des Dieux de Patrick de Saint-Exupéry et Hippolyte- une lecture critique de Stéphane

12 Avril 2014, 08:31am

Publié par Seren Dipity

Après Réparer les vivants , deux livres me sont tombés des mains. Pas des mauvais livres mais leur légèreté m'ennuyait. J'ai pensé à lire un autre roman de Maylis de Kerangal ( Corniche Kennedy ) pour rester sous le charme... mais un titre, commandé quelques...

Lire la suite

Seven seas* : sur Terminus Tel-Aviv de Liad Shoham - une lecture critique de Pierre

10 Avril 2014, 08:43am

Publié par Seren Dipity

Michal Poleg est une jeune activiste israélienne qui travaille dans une association d’aide aux réfugiés, principalement africains. Quand elle se fait assassiner dans son appartement, la machine policière se met en marche avec en première position une...

Lire la suite

Tango funèbre* : sur Réparer les vivants de Maylis de Kerangal - une lecture critique de Stéphane & Jean-Philippe

7 Avril 2014, 12:26pm

Publié par Seren Dipity

Il y a quelques semaines, Jean-Philippe m'a dit que nous avions fait une erreur en récompensant Maylis de Kerangal, en 2012, pour Tangente vers l'est . Ce Prix Landerneau, très largement mérité, nous privait de la possibilité de la récompenser cette année...

Lire la suite

Lost child* : sur Dans la remise d'Inès Benaroya - une lecture critique de Cornélia

6 Avril 2014, 10:56am

Publié par Seren Dipity

Anna est une femme moderne, qui sait ce qu’elle veut : une carrière étincelante, une vie excitante et hyperactive, et surtout ce qu’elle ne veut pas : des enfants, un lien étroit avec sa famille, montrer des faiblesses devant ses collègues avocats ou...

Lire la suite

Two for the road* : sur Le voyage de Robey Childs de Robert Olmstead - une lecture critique d'Alexandre

5 Avril 2014, 09:00am

Publié par Seren Dipity

Le dimanche 10 mai de l'année 1863 Hettie Childs appelle son fils Robey et lui demande de redescendre des anciens champs. Le jeune garçon n'a que 14 ans et ce soir-là, un brin d'herbe coincé entre les lèvres en longeant la clôture de la haute prairie...

Lire la suite

1 2 > >>