Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Girls Just Want To Have Fun* : sur La légèreté d'Emmanuelle Richard - une lecture critique de Stéphane

26 Février 2014, 09:37am

Publié par Seren Dipity

Premier roman** d'une jeune auteure, La légèreté en manque singulièrement mais possède une force incroyable. Ca débute comme ça : "Alors donc, au départ, il y a ça : la maison blanche simple et bourgeoise prêtée ou soldée, peu importe, et puis le reste,...

Lire la suite

Kiss this thing goodbye* : sur Le Braconnier du lac perdu de Peter May - une lecture critique de Cornélia

23 Février 2014, 16:45pm

Publié par Seren Dipity

Ça non, Fin Macleod ne s’attendait pas à cette première mission en tant que chargé de la sécurité d’un grand domaine de chasse et pêche sur son île natale de Lewis : prendre en flagrant délit et faire arrêter son ami de jeunesse Whistler, ex-membre d’un...

Lire la suite

My lady story* : sur Boy de Richard Morgiève - une lecture critique de Stéphane

22 Février 2014, 08:56am

Publié par Seren Dipity

Boy est une fille. Boy a pour prénom Erwin. Elle vit avec son père qui est devenu un légume à la suite d'un accident cérébral. Il ne peut plus écrire, malgré ses succès passés. Tous les jours, Boy le place devant son écran, en espérant qu'il retrouve...

Lire la suite

Thunderstruck* : sur Les Passagers de la foudre d'Erik Larson - une lecture critique de Stéphane

18 Février 2014, 14:03pm

Publié par Seren Dipity

Ecrit entre Le Diable dans la ville blanche (2003, ICI) et Dans le Jardin de la bête (2011, ICI), Les Passagers de la foudre (2006) possède les mêmes qualités que ces deux récits. Erik Larson parvient à transformer l'Histoire en roman, sans avoir recours...

Lire la suite

Superwoman (where were you?) * : sur Les douze tribus d'Hattie d'Ayana Mathis - une lecture critique de Stéphane

16 Février 2014, 10:59am

Publié par Seren Dipity

C'est un premier roman d'une force rare, poignant, féroce, à la construction habile. Ca débute comme ça : " - Philadelphia et Jubilee! s'écria August quand Hattie lui dit comment elle voulait appeler ses jumeaux. Tu vas quand même pas donner des noms...

Lire la suite

Missing Persons Bureau* : sur Plein hiver d'Hélène Gaudy - une lecture critique de Stéphane

13 Février 2014, 09:06am

Publié par Seren Dipity

Troisième roman d'Hélène Gaudy**, Plein hiver saisit le lecteur dès l'incipit qui pourrait sembler résumer le livre : "David revenu à Lisbon." Pas David revient à Lisbon ou David est revenu. La violence dans la brièveté, l'impuissance de David dans l'absence...

Lire la suite

Prix Landerneau 2014

12 Février 2014, 19:30pm

Publié par Seren Dipity

Sous la bouillonnante présidence de Sorj Chalandon, les libraires des Espaces Culturels ont récompensé deux très beaux romans. Dans la catégorie découverte, le premier roman de Ann Lisbeth Marek , Les Conversations , aux éditions Phébus. Dans la catégorie...

Lire la suite

Running on empty* : sur L’homme qui avait soif d'Hubert Mingarelli - une lecture critique de Cornélia

12 Février 2014, 19:27pm

Publié par Seren Dipity

L’homme qui avait soif , c’est le récit d’un voyage, le voyage d’un homme qui revient de loin et qui se dirige vers un avenir incertain, le récit d’une quête, celle d’un bagage abandonné au bord d’un train, celle d’un œuf de jade qui contient toute la...

Lire la suite

Everybody's talking* : sur Les Conversations d'Anna Lisbeth Marek - une lecture critique de Cornélia

12 Février 2014, 19:25pm

Publié par Seren Dipity

Voici l’histoire d’une vieille femme en colère qui, le jour de l’enterrement de son mari, doit faire face aux révélations posthumes de ce dernier, révélations qui font éclater au grand jour des secrets de famille enfouis depuis si longtemps. La nature...

Lire la suite

Sea of love* : sur Mer agitée à très agitée de Sophie Bassignac - une lecture critique de Stéphane

10 Février 2014, 19:21pm

Publié par Seren Dipity

Sophie Bassignac est épatante, elle nous surprend à chaque fois, avec ses univers très personnels. Elle fait parti des écrivains français que je lis avec plaisir (comme ils sont finalement rares, j'en profite pour le signaler). Ca débute comme ça : "Adossés...

Lire la suite

1 2 > >>