Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Brilliant disguise* : sur L'Invention de nos vies de Karine Tuil - une lecture critique de Pierre

30 Septembre 2013, 14:18pm

Publié par Seren Dipity

Samir Tahar, musulman d'origine tunisienne est devenu un grand avocat à New York. Il est marié à une « Jewish Princess », intégré à la communauté juive américaine. Il a le pouvoir, l'argent et une vie parfaite. Mais voilà son passé le rattrape par le...

Lire la suite

You're missing* : sur Les Disparus de Mapleton de Tom Perrotta - une lecture critique de Stéphane

26 Septembre 2013, 14:10pm

Publié par Seren Dipity

Malgré deux excellents romans parus aux éditions de L'Olivier, Les Enfants de choeur ( Little children , 2004) et Professeur d'abstinence ( The abstinence teacher , 2007), et malgré les adaptations** de ses romans, Tom Perrotta n'est pas très connu chez...

Lire la suite

Red headed woman* : sur Les Sales Blagues T17 de Vuillemin

25 Septembre 2013, 23:20pm

Publié par Seren Dipity

Certains, dont je suis, l'attendaient avec impatience. Depuis ma tendre jeunesse d'abonné à L'Echo des Savanes**, je suis un inconditionnel de Vuillemin. D'ailleurs, si il fait une pétition pour prolonger sa lettre à la ministre de la Culture (en ouverture...

Lire la suite

Secret garden* : sur Trois grands fauves de Hugo Boris - une lecture de Gaelig

22 Septembre 2013, 15:49pm

Publié par Seren Dipity

Hugo Boris revient (souvenez-vous ICI), pour notre grand plaisir, avec un livre se situant entre le roman et la biographie. Il se lit comme des fragments romancés de vies d'hommes exceptionnels. Les trois grands fauves dont il est question dans le titre...

Lire la suite

The Promised land* : sur Les Faibles et les forts de Judith Perrignon - une lecture critique de Cornélia

19 Septembre 2013, 14:19pm

Publié par Seren Dipity

Voici un vrai coup de coeur de la rentrée 2013 ! Cinq enfants et adolescents noirs se noient dans les tourbillons traîtres d'un fleuve du Sud des Etats-Unis, sous les yeux de leurs mères et grands-mères impuissantes, car toutes incapables de nager. Ce...

Lire la suite

Seaside bar song* : sur Ormuz de Jean Rolin - une lecture de Pierre

18 Septembre 2013, 09:53am

Publié par Seren Dipity

Comme le titre l'indique, c'est dans le détroit d'Ormuz que le narrateur, avant-garde d'un allumé qui a pour projet de traverser le détroit à la nage, qu'a lieu le roman. C'est le récit de la préparation du projet, le choix du lieu de départ et d'arrivée,...

Lire la suite

Across the border* : sur Le Quatrième mur de Sorj Chalandon - une lecture critique de Gaëlig

16 Septembre 2013, 13:55pm

Publié par Seren Dipity

Une nouvelle perle issue de la rentrée littéraire : Le Quatrième mur de Sorj Chalandon (Grasset) Monter Antigone d’Anouilh à Beyrouth, en 1982. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs....

Lire la suite

Land of hope and dreams* : sur L'Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA de Romain Puértolas - une lecture critique de Stéphane

14 Septembre 2013, 08:48am

Publié par Seren Dipity

C'est déjà l'un des succès inattendus de la rentrée, la nouvelle surprise et le dernier cadeau des éditions Le Dilettante (latest but not last** & last but not least) : L'Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA . Rien...

Lire la suite

Loose ends* : La Grâce des brigands de Véronique Ovaldé - une lecture critique de Gaëlig

13 Septembre 2013, 08:48am

Publié par Seren Dipity

Avec Des vies d’oiseaux , Ce que je sais de Vera Candida, Et mon cœur transparent , Véronique Ovaldé nous a prouvé son talent de conteuse et d'écrivain. C'est à nouveau le cas ici, avec La Grâce des brigands , un roman doté d’une force romanesque indéniable,...

Lire la suite

Douce France* : sur Les Anges meurent de nos blessures de Yasmina Khadra - une lecture critique d'Arnaud

12 Septembre 2013, 08:41am

Publié par Seren Dipity

J'ai commencé à lire Yasmina Khadra alors que l'on ne connaissait de lui que ce pseudo... C'était l'époque des éditions Baleine, éditeur parrainé et poussé par des auteurs de polars sociaux reconnus, et d'autres en passe de le devenir. C'est à cette époque...

Lire la suite

1 2 > >>