Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

A hard day's night : sur Coyote crossing de Victor Gischler - une lecture critique de Stéphane

29 Mai 2013, 08:37am

Publié par Seren Dipity

Ca pourrait s'intituler Nuit d'enfer à Bouseville, Un Grateux chez les Mafieux, Du Redbull et des Rednecks. Bref, ça pourrait être un film de Tarantino. Ca débute terriblement bien, comme ça : "Je simulai une toux et recouvris ma bouche de la main pour...

Lire la suite

Milan/Inter : sur Six femmes au foot de Luigi Carletti - une lecture critique de Stéphane

22 Mai 2013, 08:45am

Publié par Seren Dipity

Me faire lire un livre avec foot dans le titre, ce n'était pas gagné. Il fallait bien six femmes pour me convaincre d'entrer au stade San Siro (que je connaissais uniquement comme le lieu d'un des dix plus grands concerts de Springsteen & the E Street...

Lire la suite

Invaders must die* : sur La 5ème Vague de Rick Yancey - une lecture critique d'Arnaud

20 Mai 2013, 21:50pm

Publié par Seren Dipity

Parfois j'ai l'impression d'être le professeur Burp, avatar de Marcel Gotlib dans les Rubrique à Brac qui vient présenter chaque semaine un nouveau sujet. Donc, cette semaine, chers amis lecteurs, de la SF pour ados et jeunes adultes avec un titre de...

Lire la suite

L'enfer à portée de main : sur Des Noeuds d'acier de Sandrine Collette - une lecture critique de Stéphane

16 Mai 2013, 18:09pm

Publié par Seren Dipity

C'est un premier roman d'une violence rare. La nouvelle collection polar chez Denoël , Sueurs Froides, vient de produire un texte magnifique et terrible. Sandrine Collette, Des Noeuds d'acier . Ca débute comme ça : "Il a fallu du temps pour que ce petit...

Lire la suite

Hihihi-nferno! : presque sur Inferno de Dan Brown

15 Mai 2013, 00:01am

Publié par Seren Dipity

Il parait qu'un nouveau Dan Brown sort aujourd'hui. C'est dommage, j'avais ping-pong. Mais Claro nous éclaire : http://towardgrace.blogspot.fr/2013/01/un-dan-brown-sinon-rien.html Son Da Vinci Code avait réussi à pénétrer (ouille!) le très fermé classement...

Lire la suite

La vieille qui ne voulait pas fêter son anniversaire : sur La cuisinière d'Himmler de Franz-Olivier Giesbert - une lecture critique de Pierre

12 Mai 2013, 16:53pm

Publié par Seren Dipity

Marseille 2012. Madame Rose a dépassé les cent ans, c'est une vieille femme qui a du caractère, elle porte sur elle un flingue et n'hésite pas à braquer les personnes qui l'emmerdent. A l'aube de ses 105 ans elle reçoit un courrier qui la décide à écrire...

Lire la suite

"Pour la fin du monde" * : sur Les Douze de Justin Cronin - une lecture critique d'Arnaud

7 Mai 2013, 12:50pm

Publié par Seren Dipity

On me l'avait pourtant dit: "Ceux qui ont lu Le Passage , liront obligatoirement Les Douze , qui est sa suite. Cependant, si vous n'avez pas lu Le Passage , vous pouvez lire Les Douze , mais après l'avoir lu, vous reprendrez obligatoirement Le Passage...

Lire la suite

Dans ta face! : sur Pile entre deux d'Arnaud Le Guilcher - une lecture critique de Stéphane

5 Mai 2013, 11:51am

Publié par Seren Dipity

Arnaud Le Guilcher est de retour! En très grande forme! Après le diptyque couple [En Moins bien ICI]/paternité [Pas Mieux LA], Arnaud Le Guilcher se lance dans... couple + paternité + écologie + finance + zoophilie! Oui, je sais, comme ça, ça peut faire...

Lire la suite

Let there be love : sur Maurice et Mahmoud de Fleming Jensen - une lecture critique de Pierre

4 Mai 2013, 14:14pm

Publié par Seren Dipity

Au Danemark de nos jours. Maurice est un expert-comptable à l'humour «danois» en pleine procédure de divorce. Il est revenu de tout. C'est un homme désabusé qui n'a plus qu'une seule ambition, ne plus revoir sa femme et reprendre ses affaires en attendant...

Lire la suite

Déconstruction du roman américain* : sur La Disparition de Jim Sullivan de Tanguy Viel - une lecture critique de Stéphane

3 Mai 2013, 15:00pm

Publié par Seren Dipity

La Disparition de Jim Sullivan (Editions de Minuit) est né d'un constat et d'une interrogation. Le roman (avant le roman du roman) débute comme ça : " Récemment, comme je faisais le point sur les livres que j'avais lus ces dernières années, j'ai remarqué...

Lire la suite