Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

USA vs UNC sur Triple Crossing de Sebastian Rotella - une lecture critique de Stéphane

29 Avril 2012, 18:43pm

Publié par Seren Dipity

Dans la lignée (ou sur la Ligne - autre nom de la frontière) de Don Winslow ou de Kem Nunn et tout juste après l'immense Clandestin de Caputo, la premier roman de Sebastian Rotella s'imposait. La Frontière encore et encore, donc. Succès salué aux Etats...

Lire la suite

Keyta ou la fuite du papillon d'Alexandre

19 Avril 2012, 22:48pm

Publié par Seren Dipity

Notre ami Alexandre n'écrit pas que des articles pour le blog ou pour La Cause Littéraire. Il écrit. C'est une maladie qui frappe souvent les grands lecteurs. Une bonne maladie, qu'on soigne en la développant. Dont acte : Elle se glisse dans l'obscurité...

Lire la suite

Robinson? : sur Ce qu'il advint du Sauvage Blanc de François Garde - une lecture critique d'Alexandre & Stéphane

17 Avril 2012, 21:55pm

Publié par Seren Dipity

Extrait des bulletins et mémoires de la Société d'Anthropologie de Paris, du 20 Avril 1911 : « Quoi qu'il en soit, malgré son éloignement de toute civilisation moderne pendant dix-sept ans, et malgré qu'il eût vécu de la seule MENTALITE NÉOLITHIQUE de...

Lire la suite

John Brown's body* : sur Pourfendeur des nuages de Russell Banks - une lecture critique d'Alexandre

12 Avril 2012, 11:40am

Publié par Seren Dipity

Si une époque a sa propre morale doit-on lui céder ses idéaux ? Quelles limites morales imposent une cause défendue ? A la veille de la Guerre de Sécession les états d’Amérique mènent deux politiques bien distinctes. Au Sud règne la slavocratie, tandis...

Lire la suite

Dans la famille Harry, je demande... : Seul l'avenir le dira de Jeffrey Archer - une lecture critique d'Arnaud

9 Avril 2012, 21:32pm

Publié par Seren Dipity

Harry Clifton a tout pour rater sa vie: Il est né au début du XXème siècle du mauvais côté de la barrière sociale et est officiellement orphelin de père; cependant, si les fées ne lui ont pas rendu la vie facile, elles ne l'ont pourtant pas oublié, car...

Lire la suite

Demain, le temps sera plus vieux* : sur De Beaux Lendemains de Russell Banks - une lecture critique d'Alexandre

7 Avril 2012, 22:40pm

Publié par Seren Dipity

Cela débute par un frisson de quarante pages. Une catastrophe est annoncée entre les lignes. « Un chien – c’est un chien que j’ai vu, j’en suis sûre. Ou que j’ai cru voir ». « Ça ressemblait au fantôme d’un chien, ce que j’ai vu : une tache floue, d’un...

Lire la suite

Lost in the trees* : sur Cheyenne en Automne de Willy Vlautin - une lecture critique d'Alexandre

6 Avril 2012, 14:03pm

Publié par Seren Dipity

Charley devient un ami. Un frère. Ou un fils. De le connaître rend heureux. De le quitter attriste. Charley, 15 ans, aime courir. Pas seulement pour incorporer une équipe de football. Sa façon de fuir. Même s’il l’aime son père. Son père aime avant tout...

Lire la suite

Papa Mambo (On est foutu on mange trop) : sur Couché de David Whitehouse - une lecture critique d'Arnaud

5 Avril 2012, 10:07am

Publié par Seren Dipity

On a tous en tête le film Alexandre le Bienheureux dans lequel le personnage incarné par Philippe Noiret se met en tête de rester allongé sur son lit, de ne plus bouger et de profiter ainsi de la vie par simple paresse. On pourrait presque présenter le...

Lire la suite

Go West! * : sur Clandestin de Philip Caputo - une lecture critique de Stéphane

1 Avril 2012, 15:36pm

Publié par Seren Dipity

Et si le Grand Roman Américain, c'était ça? Caputo et Clandestin (Crossers) plutôt que Franzen et Freedom ? Ou alors, à chaque année son GAN**, 2012, pour moi sera l'année Caputo. Des tours du World Trade Center à la Frontière du Mexique et de l'Arizona,...

Lire la suite