Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Les ancêtres de Bart (et d'Homer) : sur La Triste histoire des Frères Grossbart de Jesse Bullington - une lecture critique de Nicolas

29 Avril 2011, 14:27pm

Publié par Seren Dipity

Alors voilà, pour mon premier post je me suis dit qu’il fallait être à la hauteur du blog. Il me fallait un livre déjanté. Je l’ai trouvé. Imaginez un mélange de contes et de légendes traditionnels et du film Natural born killers (Tueurs-nés). Vous mettez...

Lire la suite

Money!* : sur La Vie financière des poètes de Jess Walter - une lecture critique d'Arnaud

28 Avril 2011, 14:00pm

Publié par Seren Dipity

Faites vos jeux, rien ne va plus! Matt est un mari, un père et se pose des questions non pas existentielles, mais quotidiennes à propos des son avenir à court terme. Après avoir été viré de son boulot, il a l'idée de génie de proposer des conseils financiers...

Lire la suite

La solitude de l'auteur de fond* : sur Minuit dans une vie parfaite de Michael Collins - une lecture critique de Stéphane

27 Avril 2011, 19:17pm

Publié par Seren Dipity

C'est un auteur que j'adore. Dans les contemporains, il est même un des 5 ou 6 auteurs que j'aime le plus. En quelques romans, dans les années 2000, il m'a tellement emballé que je lui pardonne ses oeuvres plus faibles. Si vous n'avez jamais lu : Les...

Lire la suite

En noir et jaune : sur Des cliques et des cloaques de Jim Thompson - une lecture critique d'Alexandre

26 Avril 2011, 22:03pm

Publié par Seren Dipity

Le film "The killer inside me" à peine fini, me reviennent à l'esprit quelques ouvrages de Jim Thompson comprimés dans ma bibliothèque. Illico, je me jette sur le folio policier Des cliques et des cloaques . Comment avais-je pu l'oublier celui-ci ? Trois...

Lire la suite

Too long in the wasteland* : sur Lonesome Dove tome 1 de Larry McMurtry - une lecture critique d'Alexandre

22 Avril 2011, 01:01am

Publié par Seren Dipity

La petite cité de Lonesome Dove, écrasée sous un soleil de plomb, somnole au sud du Texas. Le pays est plus ou moins sûr, débarrassé des indiens et des bons bandits. Les hommes n'ont d'autres occupations, hormis le travail (creuser un puits ou de dresser...

Lire la suite

Le monde selon Spooner : sur Spooner de Pete Dexter - une lecture critique de Gaëlig

19 Avril 2011, 20:00pm

Publié par Seren Dipity

Voilà un grand livre! Dans la même veine de Le Monde selon Garp de John Irving, Spooner n’est rien de moins que le roman d’une vie. Celle de Spooner, jeune garçon un tout petit peu particulier, un tout petit peu différent de ses frères et soeurs (tous...

Lire la suite

Mr cabdriver* : sur Arrêtez-moi là de Iain Levison - une lecture critique de Stéphane

16 Avril 2011, 13:46pm

Publié par Seren Dipity

C'est tiré d'un fait divers. C'est drôle comme sait l'être cet auteur, en utilisant l'ironie et en vous dérangeant toujours un petit peu. C'est efficace. Bref, Levison is back. Hep, taxi! Jeff Sutton est taxi - et c'est à peu près tout : " Trente-six...

Lire la suite

What the fuck? : sur Confessions d'un loser de SaFranko - une lecture critique d'Alexandre

11 Avril 2011, 12:47pm

Publié par Seren Dipity

Après deux semaines de livres à demi-lus, je me replie sur mon coup de coeur du moment. Voici Confessions d'un loser , troisième volet des aventures de Max Zajack, suite de Dieu bénisse l'Amérique (ici) et Putain d'Olivia (par là) . J'vais pas vous jouer...

Lire la suite

Sea, sex and sun : sur Savages de Don Winslow - une lecture critique de Stéphane

10 Avril 2011, 15:31pm

Publié par Seren Dipity

A peine deux mois après mon retour de Tijuana, je repars. Tijuana 2, ze retour. La Californie du sud, à la frontière du Mexique, autant dire au bord du gouffre. Je viens de découvrir un auteur incroyable. Encore une fois, j'avais repéré le type depuis...

Lire la suite

Ah si j'étais riche... : sur Les Privilèges de Jonathan Dee - une lecture critique d'Arnaud

3 Avril 2011, 18:15pm

Publié par Seren Dipity

Ce titre d'une chanson immortalisée par Ivan Rebroff pour sa traduction française, venue de "I f I Were a Rich Man", de la comédie musicale américaine Fiddler on the Roof (Un violon sur le toit ) correspond tout à fait à cette chronique de vie américaine....

Lire la suite