Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Elémentaire mon cher Achille : sur Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet d'Antoine Bello - une lecture critique de Stéphane

29 Octobre 2010, 22:41pm

Publié par Seren Dipity

Achille Dunot est à la retraite, suite à un accident qui l'a laissé amnésique : il a reçu sur la tête une anthologie de littérature policière! Au placard, il coule des jours tranquilles avec sa femme et son chien; des jours paisibles dont il ne se souvient...

Lire la suite

Something* : sur Lennon par David Foenkinos, Beatles par Lars Saabye Christensen, et Le Dictionnaire Amoureux du Rock par Antoine de Caunes - une lecture critique d'Arnaud

25 Octobre 2010, 21:34pm

Publié par Seren Dipity

Cher Monsieur Foenkinos, Mû par mon goût des Fab Four et l'amour du travail bien fait, je me suis empressé de lire votre roman, que je suis censé défendre auprès des libraires (eh oui c'est mon métier, je vends des livres aux libraires -j'adore cette...

Lire la suite

Over the rainbow : sur Le Fond du ciel de Rodrigo Fresan - une lecture critique de Jean-Philippe

24 Octobre 2010, 19:01pm

Publié par Seren Dipity

Le fond du ciel, Rodrigo Fresan, Ed. du Seuil Rodrigo Fresan est un auteur Argentin, encore peu connu chez nous, Le Fond du ciel est le premier roman que je lis de lui et c'est une belle découverte. Le Fond du ciel est un roman un peu difficile à appréhender...

Lire la suite

Etats d'âmes : sur Où j'ai laissé mon âme de Jérôme Ferrari - une lecture critique de Stéphane

21 Octobre 2010, 22:15pm

Publié par Seren Dipity

Nous avions laissé Jérôme Ferrari après la remise du Prix Landerneau (souvenez vous, ici). Il travaillait déjà à son nouveau roman qui est sorti au mois d'août, toujours chez Actes Sud. C'est, dit-il, le documentaire de Rotman, L'Ennemi Intime, qui lui...

Lire la suite

The times they are a-changin' : sur La Couleur des Sentiments de Kathryn Stockett - une lecture critique de Stéphane

17 Octobre 2010, 21:05pm

Publié par Seren Dipity

Jackson, Mississippi. Le début des années 60 ressemble, à peu de choses près, aux années 50, aux années 40, 30, etc. Malgré Rosa Parks, malgré Martin Luther King, malgré Kennedy - oh, ça bouge mais si peu et si lentement que le quotidien n'est guère différent....

Lire la suite

BACK IN THE USSR! (les choix de Jean-Claude Lalumière)

12 Octobre 2010, 20:44pm

Publié par Seren Dipity

Suite à mon article sur son roman, Le Front russe, Jean-Claude Lalumière a laissé un commentaire et lorsque je lui ai écrit, il a gentiment accepté de répondre à ma sempiternelle question : quels sont les 5 livres à mettre dans sa valise quand on part...

Lire la suite

Santa Claus is coming to town : sur Que font les rennes après noël? d'Olivia Rosenthal

12 Octobre 2010, 13:55pm

Publié par Seren Dipity

Quelle lecture étrange!!! J'ai choisi ce roman pour son titre comme certains le feront, je pense. Et puis au fil des pages, j'ai découvert un univers auquel je ne m'attendais pas. On suit l'histoire d'une enfant, de sa naissance à sa maturité, qu' Olivia...

Lire la suite

Bonne traduction! : sur Le Retour de Jim Lamar de Lionel Salaun - une lecture critique de Stéphane

10 Octobre 2010, 09:25am

Publié par Seren Dipity

Il y a quelques semaines, cherchant comment dire gentiment du mal d'un livre français que je n'avais pas aimé, j'ai pensé à cette formule, que j'ai immédiatement trouvé amusante (oui, je sais, on s'amuse comme on peut) : "L'idée est bonne mais la traduction...

Lire la suite

La diplomatie pour les Nuls : sur Le Front Russe de Jean-Claude Lalumière et Quai d'Orsay de Blain et Lanzac - une lecture critique de Stéphane

8 Octobre 2010, 21:54pm

Publié par Seren Dipity

Autant l'avouer d'entrée de jeu, le titre m'a été inspiré par Jean-Claude Lalumière lui-même dans sa dédicace : "Voyage au bout de l'enfance sur fond de diplomatie pour les nuls" Et c'est bien ça : Le Front russe est le roman des illusions (perdues) et...

Lire la suite

Monstre sacré : sur Les Anonymes de RJ Ellory - une lecture critique de Stéphane

6 Octobre 2010, 21:58pm

Publié par Seren Dipity

Le titre est emprunté à une phrase qui revient plusieurs fois (en français ou en anglais) dans le dernier roman de Ellory publié cette semaine chez Sonatine. A sacred monster... "pour décrire une chose que l'on regrette d'avoir créée". Robert Miller est...

Lire la suite

1 2 > >>