Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

All that heaven will allow* : sur Pietra viva de Leonor de Recondo - une lecture de Pierre

6 Octobre 2013, 21:29pm

Publié par Seren Dipity

C'est à Rome en 1505, que Michelangelo, dans le cadre de ses études sur l'anatomie, vient de recevoir le corps d'Andrea, un jeune moine à la beauté sublime. Le choc provoqué par cette découverte, le pousse à fuir cet endroit. Il part à Carrare (mines à ciel ouvert réputées pour la pureté de leur marbre), pour y sélectionner les plus beaux blocs de marbre blanc en prévision de la construction d'un tombeau pour le pape en place, Jules II. Là-bas, pendant six mois, avec pour distraction un petit livre de Petrarque que lui a offert Lorenzo de Medici et la bible d'Andrea, il se confronte au travail des carriéristes, le choix des blocs, les négociations, le transport à travers la montagne. La nature sauvage et les rencontres vont modifier peu à peu son comportement arrogant. Il se laisse attendrir par un enfant qui vient de perdre sa mère et qui le replonge dans ses souvenirs de jeunesse. Il rencontre d'autres villageois comme Cavallino, un idiot du village, poète un peu fou, qui se prend pour un cheval et pour qui les hommes sont des animaux. C'est dans cette ambiance, avec ces hommes et ces femmes, qu'il va subtilement modifier son monde intérieur, la perception de son art, et être considérablement influencé.

 

Les personnages :

Michel-Ange, l'artiste tourmenté.

Michele, six ans, il vient de perdre sa mère Suzanna et se prend d'amitié pour Michel-Ange.

Cavallino, a grandi à Carrare et a la particularité de se prendre pour un cheval. Il est aussi persuadé que ses congénères sont issus de diverses espèces animales.

Topolino, son guide pour les carrières.

Les «Carriers», les tailleurs de pierre , les «riquadratoris», ces hommes qui travaillent le «statuario» le fameux marbre blanc, la pierre vive.

Et plein d'autres...

 

Extraits:

« Imagine les visages des premiers hommes quand un bout de paroi est tombé, quand le blanc a scintillé et qu'ils ont découvert ces pierres si blanches, issues de cette montagne si verte. Ils ont dû se retourner pour regarder la lune briller dans le ciel nocturne et se sont dit que des morceaux d'elle s'étaient échoués là. Comment auraient-ils pu appeler l'endroit autrement que Luna? Ils ont raison. Tu ne crois pas? Peut-être que sans le savoir nous continuons à creuser la lune, à la percer, à la trouer. Toi, tu la sculptes. »

« Michelangelo dévale le chemin tant il est exalté. L'idée de ces sculptures lui plaît. Il ne doute pas un instant qu'elle soit excellente. Son esprit créateur a su miraculeusement extraire de son imagination plusieurs personnages. Il faudra trouver les blocs justes et les déshabiller afin qu'apparaissent, dans leur nudité première, les esclaves de la pietra viva. »

« Frère Guido, serviteur de Dieu,
Comment peuvent cohabiter en moi les certitudes d'être à la fois génial et misérable?
»

"Il a assez d’esprit pour savoir que refuser la rencontre avec autrui, c’est s’appauvrir. Il aimerait se contenter de lui-même et de la compagnie des personnages qui jaillissent de son esprit. Etre avec moi seul."

Et aussi :

Revisiter les œuvres de Michel ange.

Une très bonne approche avec un spécialiste William. E .Wallace.

« Les trésors de Michel-Ange »

« Un autre regard sur Michel-Ange - Découvrir les mystères des créations du génie de l'art sacré. » ( Edition Rizzoli)

A voir http://www.youtube.com/watch?v=-rZiRsHJ9FI

NE RATEZ PAS http://www.vatican.va/various/cappelle/sistina_vr/index.html

Mais qui donc a déjà lu Plutarque ?

Aller faire un tour à Rome et un détour dans les carrières de marbre de Carrare. ( Il y a même des circuits spéciaux.)

A écouter : http://www.youtube.com/watch?v=itE7QDj7drQ

 

A mon humble avis:

Avec ce roman basé sur des faits réels, Léonor de Récondo nous plonge dans l'univers de Michelangelo .

Avec une écriture ciselée, un style maîtrisé et je pense une bonne documentation, l'auteur(e) sait nous rendre toute la dimension humaine d'un artiste de génie. C'est de la grâce et de l'émotion à chaque page.

Un petit bijou que ce court roman, qui pour ma part vient vite se classer dans mes « romans préférés », c'est dire si j'ai aimé. A lire absolument.

Signé Pierre

___________

* ICI

Commenter cet article