Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Atomic* : sur Radium girls de Jean-Marc Cosset - une lecture critique de Pierre

19 Octobre 2014, 16:33pm

Publié par Seren Dipity

1930, États-Unis, comté d’Orange, Jeremy Goldash meurt dans un accident de voiture inexplicable. A ses côtés, une étrange jeune femme sans dents. L’on découvre bientôt que cette jeune femme a fait partie des « Radium girls », ces jeunes femmes qui ont attaqué en justice la grande compagnie US radium après avoir été contaminé pendant leur travail de peinture de cadran lumineux. L’affaire s’avère plus complexe quand on découvre que la plupart des intervenants dans cette affaire meurent les uns après les autres. Vengeance ou hasard ? L’inspecteur James Chadwick chargé de l’enquête va découvrir que derrière cette affaire il y a un grand nombre de personnalités concernées. C’est un des plus gros scandales industriel des années 30, qui implique, avocat véreux, industriel, politicien corrompu, j’en passe et d’autres. Mais qui sont donc vraiment ces « Radiums Girls ». .

 

 

Les personnages:

Les radiums Girls

Albina Larice

Quinta Mc Donald, la sœur d'Albina.

Grace Fryer

Katherine Schaub

Edna Husmann

 

L’inspecteur James Chadwick dit le manchot.

Rudolph Maone, le coéquipier de James, buveur invétéré de whiski.

Fritch, l’avocat qui meurt d’avoir avaler un mini tube de radium.

Andrei Sagorsky, avocat véreux, mort étouffé par des billets de cent dollars.

Howard Barker, le professeur de chimie, acheté par US radium retrouvé pendu avec le visage recouvert de peinture au radium.

Charlie, la mémoire vivante du comté d’orange

Et aussi :

Une horloge peinte au radium

Les video you tube

 

Se réécouter un bon vieux Georges (le Rhapsodie in Blue)

Très bon article sur le sujet :

http://www.damninteresting.com/undark-and-the-radium-girls/

A mon humble avis :

De l’amour, du sang, du radium, de la politique. On peut difficilement classer ce polar dans un genre particulier. Il y a pourtant tous les ingrédients, avec une superbe documentation sur une affaire qui a été oubliée et qui pourtant mérite d'être connue par le plus grand nombre. La question qui nous vient de suite à l’esprit est « Et si ce n’était que la partie cachée de l’iceberg», à une époque où le nucléaire est roi, on a le droit de se poser certaines questions.

Avec une méticuleuse description d’un système pourri jusqu'à l’os (sans jeu de mots) ; c’est la bataille de ces jeunes femmes qui ont eu pour malheur de vouloir travailler et gagner leurs vies. Les grosses entreprises qui peuvent bafouer les lois et acheter la vie de leurs ouvriers existent encore autour de nous. Le combat de ces femmes détruites est là pour nous rappeler la valeur d’une vie ne se négocie pas comme un objet quelconque. Alors, oui à lire évidement.

Signé Pierre

______________

* Blondie. Avec la "magnificent" Debbie qui a sans doute été à l'origine de l'expression "bombe atomique"...

Commenter cet article