Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Laisse les gondoles à Venise* : sur Abomination de Jonathan Holt - une lecture critique d'Arnaud

9 Mai 2014, 08:42am

Publié par Seren Dipity

"Ah Venise....!" disait Indiana Jones dans le 3ème film du même nom, en sortant des égoûts remplis de rats et de boue, après avoir échappé aux flammes et donc à la mort à plusieurs reprises, et en arrivant au milieu d'une foule élégante sur une place telle qu'on ne les imagine que dans cette ville...
Ce contraste souligné dans le film, entre la saleté, le danger, l'aventure d'un côté, et le calme, les vieilles pierres, et le charme de la sérénissisme de l'autre, est aussi bien souligné dans ce nouveau polar, écrit par un américain, et dont il ne s'agit là que de la première partie d'une trilogie.
Tout commence avec un cadavre retrouvé dans les eaux froides de Venise. C'est une femme et elle est habillée en prêtre (d'où le terme "Abomination", ne vous attendez pas à recenser des têtes coupées ou autres horreurs, c'est bien le terme utilisé dans l'Eglise catholique italienne ne pouvant accepter qu'une femme soit ordonnée prêtre.)
L'enquête confiée, naturellement à la police, va être suivie en parallèle avec des recherches concernant des dossiers militaires laissés en sommeil, et les deux enquêtrices, personnages forts et ne sachant pas qu'elles prennent le même chemin, vont se retrouver et s'épauler afin de percer le, ou les mystères tus et même cachés, attenant à ce meurtre (et à d'autres passés, et futurs.)
On pourait s'attendre à une recette simple et efficace, mais c'est mieux que ça. 
En effet, au-delà de l'enquête traditionnelle s'ajoutent des questionnements remontant aux origines de la guerre en ex-Yougoslavie, ce qui complique évidemment la tâche mais rend l'intrigue plus dense et donc plus passionnante.
De plus, si l'enquête, dans le livre, est menée et "résolue", on sent bien que tout n'est pas terminé et que des tas de questions restent sans réponses; réponses et aboutissements que l'on retrouvera certainement dans les prochains volumes de cette série de 3!
Arrivederci,
Signé Arnaud
___________________________

 

Commenter cet article