Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

At last* : sur Notre vie, disent-ils de Jacques Attali - une lecture critique de Pierre

7 Mai 2014, 10:02am

Publié par Seren Dipity

Tristan est un éminent professeur de mathématiques spécialiste de la théorie des formes et d'Ethnomathématiques. C'est un homme affligé par des visions macabres qu'il repousse en se créant un TOC de comptage (Arithmomanie). Il va bientôt faire une conférence au cours de laquelle il rencontrera une jeune femme qui lui demande de sauver son frère présumé prescient « c'est à dire quelqu'un qui est capable de prévoir le futur ».

C'est la rencontre avec cette femme, maitresse de son tuteur de thèse, qui semble être elle aussi doué de cette capacité à voir le futur qui va changer sa vie en le confrontant à ses propre tourments.

Extraits :   

« Les africains ont inventé et utilisé une forme mathématiques très particulière, les fractales »

 « Les villages  de Logone Birmian et Banyo, au Cameroun; de Labbe Zanga au Mali , de Btammaliba au nord du Ghana »

 http://csdt.rpi.edu/african/african_fractals/culture2.html

http://homepages.rpi.edu/~eglash/eglash.dir/afractal/afarch.htm

Logone-birni au Cameroun

 

Les personnages principaux                            

Tristan Ziegler, le narrateur professeur érudit  aux sombres visions .

Che, son fils.

Mark Diffenthaler, son tuteur et ami .

Yse, la belle jeune femme mystérieuse

Jonasz,  Le frère d'Yse, gourou malfaisant.

 

Et aussi :      

Pour les mélomanes se réécouter :

Le  15 ème quatuor de Beethoven (http://www.youtube.com/watch?v=NjXi4mwCGhc)

Adagietto de la cinquième de Mahler

(http://www.dailymotion.com/video/xirlhg_adagietto-de-la-5-symphonie-de-mahler_music)

Métamorphose de Strauss (http://www.youtube.com/watch?v=5S9kB7Qj85Q)

Et bien sûr :

At last  d'Etta James

Perfect day de Lou Reed

                     A lire absolument

On peut s'offrir les Mazenod , un peu cher mais une merveille.

Un beau projet culturel «  Greater Angkor Project »

A mon humble avis :

L'intrigue est  assez bonne mais en lisant ce livre on a l'impression d'un livre écrit «  en vitesse », je ne dirais pas bâclé parce que c'est un bon roman et j'avoue que je suis assez fan de Jaques Attali qui a tout de  même écrit une fabuleuse « Histoires du temps ».

Le plus intéressant a été ces petits passages culturels sur l'ethnomathématique, la science des mathématiques appliquée à l'ethnologie, ou bien encore un petit descriptif sur les fractales, sans oublier les fameux chemins eulériens.

L'histoire en elle-même avec le mythe de Tristan et Yseult, amants au-delà du temps est prétexte à une abondance d'informations  sur divers sujets aussi bien :

- Géopolitique, les territoires Kurdes, ou l'espace Japon-chine (Les  îles Senkaku-Diaoyu)

- Ethnologie,  avec une extrapolation sur les mathématiques des constructions africaines ou la topologie des temples d'Angkor.

- Historique, sur un Kurdistan déchiré.

C'est cette intrusion dans la science  et dans différents domaines peu connus du grand public qui  a fait pour moi le charme de ce  roman que je recommande vivement. A lire bien sûr.

Signé Pierre

________________

* Etta James.

Commenter cet article