Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Seven seas* : sur Terminus Tel-Aviv de Liad Shoham - une lecture critique de Pierre

10 Avril 2014, 08:43am

Publié par Seren Dipity

Michal Poleg est une jeune activiste israélienne qui travaille dans une association d’aide aux réfugiés, principalement africains. Quand elle se fait assassiner dans son appartement, la machine policière se met en marche avec en première position une jeune enquêtrice.

Tout porte à croire que c'est un Érythréen qui est son assassin et lorsqu’il se dénonce, l’affaire semble résolue mais c’est sans compter sur l’obstination de la petite inspectrice, qui ne croit pas à cette version des faits beaucoup trop simple à son goût. Et c’est avec l’ex-ami de Michal que l‘enquête se poursuit jusqu’ à la découverte de la vérité. Et quelle vérité!

Les personnages

Gabriel Takéla, venu d’Erythrée avec sa sœur Lydie, pour rejoindre le pays du "lait et du miel".

Arami, le traducteur.

La jeune enquêtrice Anat Nahmias, bien decidée à faire éclater la vérité.

Itai Fisher qui travaille dans la même association que Michal lui aussi jeune idéaliste et va aider Anat, l'inspectrice de police.

Et d’autres personnages qui vont du mafieux aux bédouins en passant par les flics machos, les avocats véreux, etc. …

Et aussi :

Un week-end en Israël, pourquoi pas ? Trois heures d’avion et c’est un autre monde.

Et si on se faisait un bon « houmous » avec une « pita » maison ?

http://feminainvicta.com/2012/04/27/community-shaken-after-coordinated-attacks-on-african-refugees/

Allez faire un tour sur l’exellent site »Vice ».

www.vice.com/fr/vice-news/last-stop-tel-aviv‎

Se faire une petite bouffe au Masawa, seul restaurant érythréen et éthiopien à Paris.

A mon humble avis :

J’avais apprécié le dernier Tel-Aviv Suspect, cette fois-ci Liad Shoham nous offre un autre vrai polar sur fond d’immigration, de mafieux, de trafics divers. C’est autour de la fameuse place Lewinsky de Tel-Aviv (ci-dessus) que le roman s’articule. Où l’on s’aperçoit que même en Terre Promise rien n’est blanc et rien n’est noir. La vague d’émigrants noirs venant de pays comme le Soudan, l’Erythrée ou la Somalie pose autant de problèmes insolubles pour ce pays qui pourtant s’est construit à partir de migrants de tous pays.

C’est toute une Tel-Aviv souterraine loin des strass de l ‘Avenue Dizengoff, et du bord de mer plein de la fameuse jeunesse insouciante de ce pays.

C’est à partir d’un fait divers qui aurait pu passer inaperçu que l’auteur nous donne un aperçu du désespoir, de la désolation de ces hommes et de ces femmes contraints de fuir leur « Corne de l’Afrique », pays magnifique aux mains des barbares.

La trame de l’histoire est bonne et le style est là, ce qui nous fait suivre l’évolution de l’enquête jusqu’à un final qui vous abasourdit. A lire évidemment.

 

Signé Pierre

_____________________

* Avishai Cohen.

Commenter cet article