Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

Ethique en toc : Le problème Spinoza d'Irvin Yalom - une lecture critique de Pierre

31 Mars 2014, 09:00am

Publié par Seren Dipity

Deux époques, deux hommes, deux philosophies, deux mondes.

Baruch Bento Spinoza, grand philosophe, nait à Amsterdam en  1632, venant d’une famille juive marrane expulsée du Portugal, ce jeune homme surdoué  sera frappé du « herem »  (excommunication définitive )  pour ses thèses «  hérétiques ». Il perdra le contact avec sa famille et ses amis. Ses travaux dont le fameux Ethique deviendra la base d’un concept reconnu, encore aujourd’hui, comme un des plus grand courants de la philosophie.

 

L'autre homme, Alfred Rosenberg, nait à Taliin (Estonie), en 1893. Il s’établit à Munich en 1918  et  ses thèses racistes l’amènent à diriger  le  « Völkischer Beobachter » (L'Observateur populaire)  qui fut l'organe de presse officiel du Parti national-socialiste des travailleurs allemands de 1920 à 1945. Proche d’Hitler sans être dans le premier cercle. Il deviendra  l'idéologue attitré de la folie nazie.

Quel est le lien entre ces deux hommes que tout semble opposer? C'est là le sujet du livre.

Bien que basé sur la vie de deux hommes ayant existé, ce livre est un roman où la plupart des faits historique sont vérifiés, et c’est le talent de l'auteur de nous  faire entrer dans le monde de ces deux personnages si différents. Quel plaisir de pouvoir lire un texte si riche et si complet. Mais le plus appréciable est encore  cette formidable idée d’associer ces deux hommes. Encore une petite merveille d’Irvin Yalom qui nous a déjà donné de très bons romans.

 

Signé Pierre.

 

Citations Spinoza

                        «Les hommes se trompent quand ils se croient libres ; cette opinion consiste en cela seul qu'ils sont conscients de leurs actions et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés. »

                        «La satisfaction intérieure est en vérité ce que nous pouvons espérer de plus grand

                        «La joie est le passage de l’homme d’une moindre à une plus grande perfection

                        «La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie. »

                        «L'être d'un être est de persévérer dans son être

                        «Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre

Commenter cet article