Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SERENDIPITY

I want to take you higher* : sur La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon - une lecture critique de Pierre

30 Janvier 2014, 21:30pm

Publié par Seren Dipity

Dans les années 60. Les soviétiques règnent dans les gymnases et ailleurs. Une petite roumaine pourtant va les défier dans leurs domaines. Elle s'appelle Nadia Comaneci, c'est l'une des plus remarquables athlètes de tous les temps. La première à obtenir une note maximale de 10 lors d'une compétition. C'est son histoire qui est racontée, comment la petite est devenue « Nadia », une référence en matière de gymnastique. De sa naissance dans une petite ville de la Roumanie à la plus haute marche des podiums.

Une histoire simple, faite de souffrance et de travail dans un monde pas si éloigné. On perçoit les fêlures du bloc soviétique à travers l'histoire de cette enfant qui à 14 ans remporte ses plus belles victoires. Elle deviendra par son courage, sa force et son abnégation un symbole magnifique. C'est toute une génération qui se souvient, de cette fée qui volaient au dessus des poutres avec une grâce infinie et ce visage sérieux sur un corps d'enfant qui semblait exprimé toute la dureté de vivre d'un peuple.

Extraits :

« C’est un robot communiste de quarante kilos. Elle a une certaine grâce il faut en convenir, mais c’est une grâce métallique. »

« Les roumaines sont des chiots à qui on lance des épreuves, elles rapportent et servent l’état. »

« le hongrois ( en parlant de Bela ) s’imagine que notre pays moderne et en pleine expansion pourrait être représenté par ses paysannes naines attardés venues d’une ville du trou du cul de l’est du pays ! »

« A travers vous, le pouvoir faisait la promotion d’un système .La réussite totale du régime communiste, l’apothéose de la sélection : L’enfant nouvelle surdouée, belle, sage et performante. »

Les personnages:

Nadia, la reine

Béla et Marta Karoly, les entraîneurs .

N'oublions pas :

Le chignon fou d’Olga Korbut

Nellie Vladimirovna Kim

Yelena Victorovna Davydova

Et toutes les autres ….

Et aussi :

Allez sur Youtube pour « Nadia Comaneci 1976 Olympics »

Pour rappel :

1965-1989 : Ceausescu est au pouvoir en « République socialiste de Roumanie ».

7 octobre 1989 : chute du mur de Berlin

22 Décembre 1989 : fin de la dictature

Retranscription du procès de Ceausescu

http://laroumanie.free.fr/page/proces1.html

A mon humble avis :

L’auteur décrit au travers de l’histoire de cette jeune femme d’exception tout un pan d’une époque et d’un monde. La Roumanie sous dictature, la fabrique d’athlètes, la soumission des hommes et des femmes lorsque la règle est la délation, et que la suspicion devient un mode de vie.

On a souvent écrit sur ces « terres soviétiques », mais c’est le talent de Lola Lafon de nous raconter les forces et les faiblesses de cette petite fille qui a représenté pour beaucoup la beauté et la perfection, mais qui aussi été une représentante soumise d’un système politique. C’est la description imaginée qui fait la beauté du texte ainsi que le point de vue, même imaginé, de l’intéressée.

Voila un bon livre qui nous fait réfléchir. Et nous qu’aurions nous fait ?

A lire de suite.

Signé Pierre

________________

* Sly and the Family Stone, ICI !

Commenter cet article

JP Leroy 21/01/2017 11:16

Merci pour vos commentaires. Voici les miens: http://la-petite-communiste.blogspot.com